Archibald Douglas (seigneur de Liddesdale)

Archibald Douglas seigneur de Liddesdale (vers 1297 – tué en 1333) est Gardien de l'Écosse en 1332-1333.

Archibald Douglas
Fonction
Gardien de l'Écosse
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Alianore de Lovaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Beatrice de Lindsay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William Douglas
Eleanor Douglas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

OrigineModifier

Archibald Douglas est le fils de William Douglas le Hardy († 1298), et le demi frère cadet de James Douglas († 1330).

Gardien de l'ÉcosseModifier

Après la mort du gardien de l'Écosse Donald II, comte de Mar, tué le à la bataille de Dupplin Moor, les partisans d'Édouard Balliol font couronner le prétendant au trône à Scone le 25 septembre suivant. Toutefois de nouveaux chefs apparaissent dans le parti de David II d'Écosse dont Archibald Douglas, John Randolph, le fils de Thomas Randolph et Robert Stuart. En , Archibald Douglas est nommé gardien de l'Écosse et ses forces repoussent Balliol lors d'un combat à Annan, ce dernier se réfugiant à Carlisle[1].

Édouard Balliol rend hommage en novembre 1332 au roi Édouard III d'Angleterre qui vient assiéger Berwick avec lui de mars à juillet 1333. Archibald Douglas marche contre eux mais il est tué le lors de la bataille de Halidon Hill[2].

Union et postéritéModifier

Archibald Douglas avait épousé Beatrice Lindsay, fille d'Alexandre Lindsay de Crawford. Dont trois enfants

  1. Alexandre Bruce, comte de Carrick, fils naturel d'Édouard Bruce, tué en 1333 lors de la Bataille de Halidon Hill
  2. Sir James Sandilands de Calder ;
  3. William Tours de Dalry († av 1368) ;
  4. Duncan Wallace de Coylton († av 1376) ;
  5. Patrick Hepburn de Hailes, ancêtre des comtes de Bothwell.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Michael Brown The Wars of Scotland 1214~1371 The New Edinburgh History of Scotland IV. Edinburgh University Press, (Edinburgh 2004) (ISBN 0748612386) p. 234-235
  2. John Prebble The Lion in the North, Penguin Books, Londres 1981, (ISBN 0140056459).

BibliographieModifier

Liens externesModifier