Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

James Douglas (seigneur de Douglas)

James Douglas
St Bride's Church Douglas - The Good Sir James.jpg
Biographie
Naissance
Avant Voir et modifier les données sur Wikidata
Douglas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Famille
Père
William Douglas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Archibald Douglas
James Stuart
John Stewart, lord de Bonkyl (en)
Hugh the Dull, Lord of Douglas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William IV de Douglas (en)
Archibald DouglasVoir et modifier les données sur Wikidata

James Douglas, dit Douglas le Noir (1289 ou avant[1] – 25 août 1330[1]), est un chevalier écossais qui s'illustra lors des Guerres d'indépendance de l'Écosse.

Sommaire

OrigineModifier

Il est le fils de Sir William Douglas dit le Hardy († 1298), seigneur de Douglas, et d'Élisabeth Stuart († 1289 ou avant), fille d'Alexandre, 4e grand sénéchal d'Écosse[1].

Pendant la Guerre d'indépendance il s'empare les 19/20 février 1314 par surprise du Château de Roxburgh. Partisan actif de Robert Bruce, après la mort de l'héritier présomptif de la couronne Édouard Bruce tué en Irlande, il devient l'un des principaux lieutenants du roi dans les opérations militaires[2].

Après la mort d'Edouard Bruce, lors du Parlement de Scone le 3 décembre 1318, Le roi Robert Ier le désigne, comme successeur éventuel de Thomas Randolph, comte de Moray, à la régence du royaume et comme « Gardien » de son futur héritier s'il s'avère que ce dernier soit mineur[3].

À la mort du roi Robert Ier le 7 juin 1329, pour exaucer le vœu de Robert Bruce d'avoir son cœur inhumé en Terre sainte, il prend la mer en février 1330[1]. Il fait escale en Espagne, où il se joint au roi Alphonse XI de Castille dans une guerre contre les Maures de Grenade[1]. Dans les combats, il se retrouve isolé, et il est finalement tué le 25 août 1330[1], à Tena de Ardales[4]. Sa dépouille est bouillie, sa chair est inhumée en Espagne, et ses os rapatriés en Écosse pour être inhumés à Douglas[1].

PostéritéModifier

James Douglas d'une épouse inconnue laisse un fils

Il est également le père de plusieurs fils illégitimes

Notes et référencesModifier

  1. a, b, c, d, e, f et g A. A. M. Duncan, « Douglas, Sir James (d. 1330) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. (en) Michael Brown The Wars of Scotland 1214~1371 The New Edinburgh History of Scotland IV. Edinburgh University Press, (Edinburgh 2004) (ISBN 0748612386)
  3. (en) G.W.S. Barrow Robert Bruce and the Community of the Realm of Scotland E.U.P 4e édition (Edinburgh 2005) (ISBN 0-7486-2022-2) p. 382
  4. (en) Michael Brown op. cit. p.  288.

BibliographieModifier