Arbre généalogique des rois Shilluk

L'Arbre généalogique des rois Shilluk exposé ci-dessous reconstitue la lignée des souverains du peuple Shilluk depuis son fondateur, le roi Nyikang jusqu'à son actuel successeur, le roi Kwongo wad Dak intronisé en 1992. Les dates avant 1875 sont des approximations faute de sources écrites fiables.
Pour chaque souverain, la première date indique l'année de son intronisation (intr) tandis que la seconde se rapporte à son décès (†). L'ordre de la succession est indiquée par les nombres (1) à (34).
L'accession à la charge royale est déterminée par deux règles généalogiques interdépendantes. L'accédent doit premièrement être un membre masculin du Kwareth, le clan de royal fondé par Nyikang et deuxièmement, il doit obligatoirement être un Nyireth c'est-à-dire un fils de roi ; un petit-fils de roi ne peut en aucun cas prétendre à la charge royale si son propre père n'a pas règné.

Photographie de l'Aturwic, quatre huttes sur une colline
Aturwic, le domicile du roi à Fachoda en 1910. Photographie de Charles Gabriel Seligman.


 
 
 
 
 
 
(1) Nyikang
Fondateur du royaume Shilluk
vers 1530
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(2) Cal
XVIe siècle
 
 
(3) Dak
XVIe siècle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(4) Nyidoro
XVIe siècle
 
 
(5) Odak Ocolo
1600-1635
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(6) Duwat
1635-1650
 
 
 
 
 
 
Pyem
et autres fils tués lors
d'une bataille contre les Dinka.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(7) Bwoc
1650-1660
 
 
 
 
 
 
Ororo
membres exclus de la succession
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(8) reine Abudok
1660-1670
 
 
(9) Tokot
1670-1690
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(10) Tugo
1690-1710
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(11) Okon
1710-1715
 
 
(12) Nyadwai
1715-1745
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(16) Kudit
1770-1780
 
(13) Muko
1745-1750
 
(14) Wak
1750-1760
 
(15) Tyelgut
1760-1770
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(17) Nyakwac
1780-1820
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(18) Aney
1820-1825
 
(19) Akwot
1825-1835
 
(20) Awin
1835-1840
 
(22) Nyidok
1845-1863
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(21) Akoc
1840-1845
 
(23) Kwathker
1863-1870
 
(24) Ajang
1869-1875
 
(27) Kur
1892-1903
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(26) Yor
1882-1892
 
(25) Kuikon
1876-1882
 
(28) Fadiet
intr: 1903
†: 22.02.1917
 
(30) Aney
intr: 15.03.1944
†: 10.11.1945
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(29) Fafiti
intr: 17.01.1918
†: 21.09.1943
 
 
 
 
 
(31) Dak
intr: 04.01.1947
†: 08.05.1951
 
(33) Ajang
intr: février 1974
†: 01.06.1992
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(32) Kur
intr: 09.02.1952
†: juin 1974
 
 
 
 
 
(34) Kwongo
intr: 27.04.1992
règne en cours


Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Akwoch Dok, « The installation of the Shilluk Reth », Pachodo.org,‎ (lire en ligne)
  • (en) David Graeber, « The divine kingship of the Shilluk », HAU: Journal of Ethnographic Theory, vol. 1,‎ (lire en ligne)
  • (de) Wilhelm Hofmayr, Die Schilluk : Geschichte, Religion und Leben eines Nilotenn-Stammes, Sankt Gabriel, Mödling bei Wien, Anthropos (revue), , 521 p.
  • (en) P.P. Howell et W.P.G. Thomson, « The death of a reth of the Shilluk and the installation of his successor », Sudan Notes & Records, vol. XXVII,‎
  • (en) Godfrey Lienhardt, « The Shilluk of the Upper Nile », African Worlds, studies in the cosmological ideas and social values of african peoples,‎ , p. 138-163 de la réédition de 1968.
  • (en) P. Munro, « Installation of the Ret of the Chol (King of the Shilluks) », Sudan Notes and Records, vol. I,‎ (lire en ligne)
  • (fr)Bethwell Allan Ogot, Histoire générale de l'Afrique : V. L'Afrique du XVIe au XVIIIe siècle, UNESCO
  • (en) D. S. Oyler, « Nikawng and the Shilluk migration », Sudan Notes and Records, vol. I,‎
  • (en) M. Riad, « The Divine Kingship of the Shilluk and its Origin. », Archiv für Völkerkunde 14,‎
  • (en) Burkhard Schnepel, « Shilluk Royal Ceremonies of Death and Installation », Anthropos, vol. 83,‎ , p. 433-452 (JSTOR 40463376)
  • (en) Burkhard Schnepel, « Shilluk Kingship. Power Struggles and the Question of Succession », Anthropos, vol. 85,‎ , p. 105-124 (JSTOR 40462118)
  • (en) Burkhard Schnepel, « Continuity despite and through Death: Regicide and Royal Shrines among the Shilluk of Southern Sudan », Africa, vol. 61, n°1,‎ , p. 40-70 (JSTOR 1160269)
  • (en) W.P.G. Thomson, « Further notes on the death of a reth of the Shilluk (1945). », Sudan Notes & Records, vol. XXIX,‎
  • (en) L. Lewis Wall, « Anuak Politics, Ecology, and the Origins of the Shilluk Kingship », Ethnology, vol. 15, n°2,‎
  • (en) Diedrich Westermann, The Shilluk People, Their Language and Folklore, Berlin, , 312 p.