Arbitrage (film)

film sorti en 2012
Arbitrage

Titre original Arbitrage
Réalisation Nicholas Jarecki (en)
Scénario Nicholas Jarecki
Acteurs principaux
Sociétés de production Green Room Films
Treehouse Pictures
Pays de production États-Unis
Genre thriller
Durée 107 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Arbitrage est un thriller américain écrit et réalisé par Nicholas Jarecki (en), sorti en 2012.

SynopsisModifier

Le magnat de la finance Robert Miller gère à soixante ans un fonds d'arbitrage avec sa fille Brooke. Il est sur le point de vendre afin d'en tirer un bon bénéfice. L'acheteur potentiel a demandé avant de se décider l'avis d'un cabinet d'audit. Miller sachant que l'on risque de découvrir un énorme trou dans sa comptabilité s'est fait prêter cette somme le temps que l'audit ait rendu son verdict.

Miller entretient une maîtresse qui dirige une galerie d'art. Une nuit, au volant de la voiture de celle-ci, il s'endort et le véhicule fait plusieurs tonneaux. Miller s'en sort légèrement blessé, mais sa maîtresse a été tuée sur le coup. Par peur du scandale, mais aussi par crainte que cet accident puisse contrarier la vente qui est en train de se réaliser, Robert quitte la voiture qui explose quelques minutes plus tard, mais n'appelle pas la police. Robert appelle Jimmy Grant, un homme de vingt-trois ans, originaire de Harlem avec un casier judiciaire. Robert l'a aidé par le passé car son père avait été son chauffeur. Grant ramène Robert chez lui. Sa femme lui dit qu'elle s'est aperçu de son absence mais n'insiste pas.

Sur le lieu de l'accident, la police est intriguée, puisque le chauffeur a disparu. Grâce à l'historique du téléphone public, on retrouve Grant, qui nie en bloc. Pendant ce temps, Brooke, la fille de Miller, découvre les irrégularités financières, se rend compte qu'elle pourrait être impliquée et se dispute avec son père. Bryer, le détective chargé de l'enquête, furieux de ne pas obtenir des aveux de Grant, fabrique une fausse preuve en mélangeant une photo prise au péage de l'autoroute avec celle où figure la plaque d'immatriculation du jeune homme. Grant est interrogé par le jury ; il continue à nier et fait preuve d'une sincère incompréhension face au procureur lorsque celui-ci montre la fausse photo prise au péage. Son avocat parvient à prouver que la photo est truquée et toutes les charges contre Grant sont abandonnées.

Après un marchandage serré, la vente du fonds d'arbitrage est réalisée malgré l'avis négatif d'un second cabinet d'audit. Tout semble aller pour le mieux, mais alors que Miller et sa femme s'apprêtent à se rendre à un gala de charité, celle-ci lui laisse le choix : soit il signe un accord de divorce le privant de l'essentiel de sa fortune, soit elle dira aux policiers qu'il est rentré, blessé, à 4 heures du matin la nuit de l'accident mortel. Miller refuse de signer, faisant le pari que sa femme préfèrera garder le silence plutôt que de jeter l'opprobre sur sa famille. Dans la scène finale, Miller, appelé à la tribune du gala de charité, va commencer son discours sous les applaudissements nourris d'une foule qui admire son succès, mais également sous le regard lourd de reproches de sa femme et de sa fille. Le film se termine à l'instant où le discours va commencer. Le spectateur est libre d'imaginer son contenu : mensonges d'apparat ou aveux sincères.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Sources et légendes : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[1] et Version québécoise (V. Q.) sur doublage.qc.ca [2]

DistinctionsModifier

RécompenseModifier

NominationModifier

Box-officeModifier

Réception critiqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 23 novembre 2012
  2. « Fiche de doublage V. Q. du film » sur doublage.qc.ca, consulté le 23 novembre 2012

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier