Ara chloroptère

espèce d'animaux

Ara chloropterus

Ara chloroptère
Description de cette image, également commentée ci-après
Ara chloropterus (Jurong Bird Park)
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae
Genre Ara

Espèce

Ara chloropterus
Gray, 1859

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe II de la CITES Annexe II , Rév. du 12/01/2005

L'Ara chloroptère (Ara chloropterus), parfois dit Ara à ailes vertes, est une espèce de grands oiseaux de la famille des Psittacidae. Ce perroquet néotropical est souvent confondu avec l'Ara rouge (Ara macao).

DescriptionModifier

Il mesure jusqu'à 95 centimètres de longueur et pèse jusqu'à 1,5 kg. Il a un corps robuste et trapu, une longue queue, une grande tête rouge avec des joues dont la peau blanche et nue est striée et tachée de rouge. Les plumes du corps et de la queue sont également rouges avec des traces jaunes vers le bas du ventre et quelques rectrices bleues. Les rémiges sont aussi de cette couleur tandis que les couvertures alaires sont vertes (d'où le nom spécifique de cet oiseau). Le bec est massif avec la mandibule supérieure rose chair et l'inférieure noire. Les pattes sont gris foncé et les iris noirs bordés de clair. Ses cris sont stridents.


Avec l’hyacinthe, c’est le plus gros de la famille des aras. Oiseau excessivement intelligent et docile. Sûrement le plus gentil et tolérant des aras autant envers les enfants, autres oiseaux ou animaux de la maison, ainsi qu’avec les étrangers. Oiseau familial. Demeure infantile très longtemps. Très interactif et empathique. Intimidant par sa grosseur et son bec. Moyennement bon parleur.

HabitatModifier

Il vit de manière diurne, à basse et moyenne altitude dans les forêts tropicales en particulier le long des fleuves.

RépartitionModifier

Cette espèce est répandue dans toute l’Amérique du Sud, de l’est du Panama au nord-ouest et de l’est de la Colombie, à l’est du Pérou et de l’Équateur, dans tout le Venezuela, aux trois Guyanes, au Brésil, au nord-est et à l’est de la Bolivie, du Paraguay à Concepción et au nord-est d'Argentine.

AlimentationModifier

Il s'agit d'un oiseau granivore et frugivore (Jacaranda, Tetragastris, Sclerolobium, Hymenaea, Copaifera, Caryocar etc.). Sa tendance à manger de l'argile lui offre la capacité de manger certains fruits remplis de toxines[1].

ReproductionModifier

Il niche dans le creux des arbres. La femelle pond deux œufs qu'elle couve pendant 27 jours environ. Les jeunes s'envolent à l'âge de trois mois mais ne deviennent indépendants qu'entre quatre et six mois. Ces animaux forment des couples fidèles toute leur vie.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier