Aplysiidae

Les Aplysiidae sont une famille de gastéropodes opisthobranches qui ont une coquille réduite à une lamelle dorsale internalisée. Ils se nourrissent d'algues et sont hermaphrodites.

Description et caractéristiquesModifier

 
Aplysia dactylomela ; Principales pièces anatomiques externes (numérotées)
1. Tête et bouche
2. tentacule oral droit
3. tentacule oral gauche
4. "œil" gauche (petit point noir)
5. rhinophore droit (tentacule sensoriel céphalique)
6. rhinophore gauche
7. parapode droit
8. parapode gauche
9. Structure formée de deux parapodes, entourant la lamelle dorsale qui est une sorte de coquille internalisée.

Les aplysies, de l’ordre des Anaspidea, portent le nom vernaculaire de « lièvres de mer » en raison de leurs rhinophores érigés qui font penser à des oreilles de lapin. Elles peuvent parfois nager au moyen des expansions latérales du manteau[1].

L'animal respire via une respiration branchiale qui se manifeste par des branchies visibles dorsalement où elles forment une structure ressemblant à un buisson. Ces branchies sont operculées[2].

Les aplysies sont hermaphrodites ; lors des accouplements croisés de 2 individus, chacun d'eux emploie successivement l'un ou l'autre de ses sexes. Quand d'autres aplysies voient un accouplement, elles s'y joignent, ce qui conduit à des accouplements collectifs pouvant rassembler un grand nombre d'individus. Dans ce cas, les animaux peuvent mobiliser en même temps leurs organes mâles et femelles.

En France métropolitaine, les espèces les plus courantes sont le Lièvre de mer commun (Aplysia depilans), l'Aplysie fasciée (Aplysia fasciata), le Lièvre de mer effiloché (Bursatella leachii), l'Aplysie naine (Aplysia parvula), le Lièvre de mer moucheté (Aplysia punctata) et l'Aplysie à pointes (Notarchus punctatus).

Liste des genresModifier

Selon World Register of Marine Species (12 mars 2017)[3] :


Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier