Antonio Maura

politicien espagnol

Antonio Maura y Montaner, né à Palma de Majorque le et mort le à Torrelodones, près de Madrid, était un homme d'État espagnol, qui fut président du Conseil du roi Alphonse XIII à cinq reprises.

Antonio Maura
Illustration.
Fonctions
Président du Conseil des ministres espagnol

(6 mois et 22 jours)
Monarque Alphonse XIII
Prédécesseur Manuel Allendesalazar
Successeur José Sánchez Guerra

(3 mois et 6 jours)
Monarque Alphonse XIII
Prédécesseur Álvaro de Figueroa y Torres
Successeur Joaquín Sánchez de Toca Calvo

(7 mois et 18 jours)
Monarque Alphonse XIII
Prédécesseur Manuel García Prieto
Successeur Manuel García Prieto

(2 ans, 8 mois et 26 jours)
Monarque Alphonse XIII
Prédécesseur Antonio Aguilar y Correa
Successeur Segismundo Moret

(1 an et 11 jours)
Monarque Alphonse XIII
Prédécesseur Raimundo Fernández Villaverde
Successeur Marcelo Azcárraga Palmero
Biographie
Nom de naissance Antonio Maura y Montaner
Date de naissance
Lieu de naissance Palma de Majorque (Royaume d'Espagne)
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décès Torrelodones (Royaume d'Espagne)
Sépulture Cimetière Saint-Isidore
Nationalité Espagnole
Parti politique Parti libéral-conservateur
Conjoint Constancia Gamazo
Enfants 7, dont Miguel Maura
Entourage Carlos Semprún Maura (petit-fils)
Jaime Semprun (arrière-petit-fils)
Diplômé de Université complutense de Madrid
Profession Avocat

Signature de Antonio Maura

Antonio Maura
Présidents du Conseil des ministres espagnol

Biographie modifier

Après avoir exercé la profession d'avocat, il commença sa carrière politique dans le camp libéral et représente Palma aux Cortes à partir de 1881. Il prend part au mouvement régénérationniste. Antonio Maura devient vice-président du Congrès en 1886 ; de 1892 à 1894, il est ministre de l'Outre-mer dans le gouvernement Sagasta. Son projet pour l'autonomie de Cuba est rejeté par le Congrès. De 1894 à 1895, il est ministre de la Justice, toujours dans un gouvernement dirigé par Sagasta.

En 1901, il entre dans un groupe libéral dissident, avant de rejoindre le camp conservateur en 1902 - sans rompre pour autant avec le régénérationnisme. Son objectif reste l'éradication du caciquisme. Il prend la tête du Parti conservateur en 1903, à la suite de la démission de Francisco Silvela, mais se détache de cette formation en 1913. Antonio Maura est la principale personnalité politique espagnole du premier quart du XXe siècle, et exerce à cinq reprises la charge de président du gouvernement :

  • du au  : il obtient notamment la reconnaissance par la France et l'Angleterre des revendications espagnoles sur le Maroc ;
  • du au  : il mène la guerre du Maroc et réprime le soulèvement de la Semaine tragique à Barcelone ;
  • du 22 mars au  ;
  • du 15 avril au  ;
  • du au .

En 1923, il proteste auprès du roi Alphonse XIII contre l'instauration de la dictature du général Miguel Primo de Rivera, et cesse toute activité politique.

Descendance modifier

Plusieurs des enfants d'Antonio Maura ont joué un rôle important dans la vie politique et culturelle espagnole :

  • Gabriel Maura, ministre du Travail dans le dernier gouvernement du règne d'Alphonse XIII,
  • Miguel Maura, ministre du Gouvernement sous la Seconde République,
  • Honorio Maura, député monarchiste assassiné en 1936 par les milices anarchistes à Irun.
  • Sa fille Susanna (décédée en 1932) est la mère de l'écrivain Jorge Semprún.
  • Parmi ses descendants, notons également l'actrice Carmen Maura et enfin Carlota Maura, Dirigeante des entreprises Maura.

Références modifier

Annexes modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier