Antoine Raybaud

Antoine Raybaud
Naissance
Décès (à 77 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français

Antoine Raybaud ( - ) est un poète, romancier et essayiste français.

BiographieModifier

Après des études au lycée Thiers de Marseille, puis à l'École normale supérieure (1954), il devient docteur ès lettres en 1957.

Professeur à la faculté des Lettres d'Aix-en-Provence de 1966 à 1986, il prend ensuite la chaire de langue et de littérature françaises modernes à l'Université de Genève succédant ainsi à Jean Starobinski.

Proche ami d'Abdelwahab Meddeb et d'Édouard Glissant, il a aussi côtoyé Saint-John Perse (il est à l'origine en 1977 de la Fondation Saint-John Perse d'Aix-en-Provence) et Jorge Luis Borges.

À la suite de l'invitation de Michel Deguy, il siégea par ailleurs au comité de rédaction de la revue Po&sie[1].

Antoine Raybaud a peu publié : quelques livres de critiques (il était notamment reconnu pour sa connaissance des œuvres de Rimbaud, Césaire, Glissant, Perse, Dupin...), un récit (Retour du paraclet) et un recueil de poèmes.

Ce n'est que dans les derniers mois de sa vie qu'il a achevé sa grande œuvre poétique, Stimmen, sans avoir le temps de l'envoyer à son éditeur. Le livre a été publié à titre posthume, accompagné d'hommages de ses amis. .

PublicationsModifier

PoésieModifier

  • Murs, Noël Blandin,
  • Stimmen – Poème, avec des hommages de Salah Stétié et Jean-Claude Mathieu, collection "Les Cahiers d'Arfuyen", Éditions Arfuyen, Paris-Orbey, 2016. (978-2-845-90227-5)

RomanModifier

EssaisModifier

TraductionModifier

Bibliographie sur Antoine RaybaudModifier

  • A. Meddeb, « Tombeau d’Antoine Raybaud », Po&sie, no 141,‎
  • P. Oster, « À Antoine Raybaud », Po&sie, no 143,‎

Liens externesModifier

NotesModifier

  1. On trouvera ses textes dans les numéros suivants : Murs in n°26 (1983) et n°36 (1986), Lied in n°43 (1987), une traduction de João Cabral de Melo Neto in n°51 (1989), Formes in n°55 (1991), Lied in n°72 (1995), La danseuse, le poème in n°85 (1998).