Ouvrir le menu principal

Antoine Révillon

député, journaliste et romancier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Révillon (homonymie).
Antoine Révillon
Revillon, Tony.jpg
Tony Révillon
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant

Antoine "Tony" Révillon, né le 30 décembre 1832 à Saint-Laurent-lès-Mâcon (Ain) et mort à Paris le 11 février 1898, est un journaliste, écrivain et homme politique français.

BiographieModifier

Il débute à la Gazette de Paris, puis, en 1881, il devient journaliste dans l'équipe du Radical.

Proche lieutenant de Clemenceau, et figurant à ce titre sur le célèbre tableau La Réunion publique au cirque Fernando de Jean-François Raffaëlli, il se porta candidat aux élections du 9 janvier 1881, pour le Conseil municipal de Paris, dans le quartier du Gros-Caillou (7e arrondissement), obtint, au premier tour de scrutin, 1605 voix, sur 4261 votants, et fut élu, au scrutin de ballottage, par 2291 voix, sur 3817 votants.

Aux élections législatives du 21 août suivant, sa candidature fut opposée par l'extrême gauche, dans la 2e circonscription du 20e arrondissement de Paris, à celle de M. Gambetta, député sortant. Le résultat, proclamé le soir même de l'élection, le faisait échouer avec 4119 voix, contre 4900 données à M. Gambetta ; mais lors du recensement général des votes à la préfecture de la Seine, il fut constaté que le député sortant n'avait pas réuni la majorité absolue des votants et qu'un second tour de scrutin était nécessaire. M. Gambetta, élu dans la circonscription du 20e arrondissement, déclara ne pas se représenter, et il eut pour concurrent M. Sick, conseiller municipal. La lutte d'une extrême violence recommença et se termina par l'élection de M. Révillon qui a obtenu 5297 voix, contre 3511 données à son concurrent.

Il est réélu en 1885 et 1889 (fin du mandat en 1893).

En 1897, il épouse[1] Julie Pigeon, institutrice, avec qui il avait eu un enfant en 1894, le futur député, sénateur et ministre Michel Tony-Révillon. Il est enterré au cimetière du Montparnasse (28e Division).

 
Tombe de Tony Revillon (cimetière du Montparnasse)

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  • Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français, Dourloton, Paris, 1889 assemblee-nationale.fr
  • Gustave Vapereau (1819-1906), Dictionnaire universel des contemporains, Hachette, Paris, 1880 (gallica.bnf.fr)

Liens externesModifier