Ouvrir le menu principal
Antoine Mattei (1832-1894)
Le commandant Mattei en 1885.jpg
Le commandant Mattei au Bas-Niger en 1885
Fonctions
Explorateur français
Biographie
Naissance
Décès
(à 61 ans)
Nationalité
Activité
Agent consulaire de France à Brass
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Distinctions

Antoine Mattei, dit le commandant Mattei, né le 9 novembre 1832 à Vico en Corse, mort le 8 avril 1894, est un officier, et explorateur français au Bas-Niger en Afrique de l'Ouest au XIXe siècle.

BiographieModifier

Fils de Paul-Baptitste et de Benoite Mattei, il épouse Marie-Léopoldine Léïbold le 3 avril 1864.

Carrière militaireModifier

Algérie et campagne d'ItalieModifier

Entré dans l'armée comme simple soldat en 1849 au 21e régiment d'infanterie légère.

Il est de 1851 à 1853 à Rome. Il passe en 1853 au bataillon de tirailleurs indigène de Constantine, il est blessé en 1854 dans un combat contre les Kabyles de Beni-Djer. Sergent-major en 1856, il est blessé à la bataille de Magenta pendant la Campagne d'Italie en 1859, Lieutenant en 1865 au 3e régiment de tirailleurs algériens.

Guerre Franco-PrussienneModifier

Il est capitaine au régiment de voltigeurs de la garde impériale de 1868 à 1870, pendant la guerre franco-allemande de 1870, il est de nouveau blessé à la bataille de Gravelotte. Il est fait prisonnier en octobre 1870 jusqu'au 9 avril 1871.

Capitaine au 124e regiment d'infanterie de ligne en 1872, puis chef de bataillon au 87e régiment d'infanterie de ligne en 1883, il prend sa retraite en 1884.

Nommé Lieutenant-colonel dans l'infanterie de l'armée territoriale, service des chemins de fer et des étapes, le 16 mai 1886.

La Compagnie française de l'Afrique équatorialeModifier

 
Vedette postale française sur le fleuve Niger en 1908

Après l'expédition de Semellé et Viard en 1880, et à la suite du décès du comte de Semellé[1], Antoine Mattei fut chargé pendant quatre ans d'une mission spéciale au Bas-Niger[2] pour « aller disputer aux anglais, par les armes commerciales la neutralité des bouches du Niger et de les empêcher de s'emparer de toutes les vastes contrées du centre africain », recruité par le commandant Quinemaut, et avec le patronage de Léon Gambetta, il recoit du ministre de la guerre un congé de 6 mois.

 
Pirogues d'Européens sur le Niger vers 1900

Mattei devient l'agent général de la « Compagnie française de l'Afrique équatoriale »[3], agent consulaire de France à Brass, et représentant officiel de la France pour traiter avec les tribus indigènes au Bas-Niger (Nigeria)[4]. Le 26 février 1881, il embarque à Liverpool sur le navire Gabon à destination de Brass.

De 1881 à 1885, il crée plus de vingt comptoirs coloniaux sur le Niger et la rivière Bénoué et constitue en 1883 une flotille de 6 bâtiments pour relier les différents centres commerciaux français ; le Noupé, le Niger, le Moleki, la Française, le Rapide, et le Challand[5].

Apres l'échec de l'implantation française au Bas-Niger et la conférence de Berlin en 1885[6], il est de retour en France, et en 1890 il est commissaire du gouvernement près du conseil de guerre de Grenoble[7].

DécorationsModifier

BibliographieModifier

  • Étude sur les tirailleurs algériens, par Antoine Mattei, C. Tanera (Paris),1873[8].
  • Bas-Niger, Bénoué, Dahomey, par le commandant Mattei, par Antoine Matteï (1832-1894), impr. de E. Vallier (Grenoble). 1890[3].

SourcesModifier

  • Base Léonore, Antoine Mattei (1832-1894), Cote LH/1794/24[5].

Notes et référencesModifier

  1. Estampes, Louis d' (1829-1898), La France au pays noir, par Louis d'Estampes, Bloud & Barral (Paris), (lire en ligne), p. 87
  2. Society for the Propagation of the Faith, Les missions catholiques : bulletin hebdomadaire illustré, (lire en ligne), p. 9
  3. a et b Matteï, Antoine (1832-1894), Bas-Niger, Bénoué, Dahomey, par le commandant Mattei, impr. de E. Vallier (Grenoble), (lire en ligne), p. XI,
  4. Société de géographie (Marseille), Bulletin de la Société de géographie de Marseille, Secrétariat de la Société de géographie (Marseille), (lire en ligne), p. 43, 44
  5. a et b « Base Léonore - Cote : LH/1794/24 - Mattei, Antoine », sur culture.gouv.fr
  6. Comité du Maroc (Paris)., Bulletin du Comité de l'Afrique française, Comité de l'Afrique française (Paris), (lire en ligne), p. 16
  7. Journal des débats politiques et littéraires, [s.n.] (Paris), (lire en ligne), p. 16
  8. Matteï, Antoine (1832-1894), Étude sur les tirailleurs algériens... par A. Mattei, C. Tanera (Paris), (lire en ligne)