Ouvrir le menu principal

Antoine Innocent Blaviel

homme politique français

Antoine Innocent Blaviel
Fonctions
Député du Lot

(5 ans, 2 mois et 9 jours)
Groupe politique Girondins
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Cajarc (Lot)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Cajarc (Lot)
Profession Avocat

Antoine Innocent Blaviel, né à Cajarc (Lot) le , mort à Cajarc le , était membre de la Convention et député au Conseil des Cinq-Cents.

Sommaire

BiographieModifier

Il était homme de loi avant la Révolution, fut nommé, le 6 septembre 1791, administrateur du département du Lot, et élu, le 7 septembre 1792, par le même département, député suppléant à la Convention, à la pluralité des voix.

Son mandat prend effet le 11 mars 1793 au décès de Jean-Baptiste Cayla[1]. Il n'a donc pas pu participer au vote lors du procès de Louis XVI[2] comme l'indique par erreur le Dictionnaire de Robert et Cougny[3].

Il suivit le parti de la Gironde, protesta le 6 juin 1793 contre la journée du 31 mai, fut arrêté avec 73[4] de ses collègues, et détenu à Paris, puis remis en liberté après le 9 thermidor, et réintégré à la Convention. Le 23 vendémiaire an IV le département du Lot l'élut député au Conseil des Cinq-cents, par 290 voix ; il y resta jusqu'au renouvellement de 1798, et rentra dans la vie privée.

MandatsModifier

  • 11/03/1793 - 26/10/1795 : Lot – Girondins
  • 15/10/1795 - 20/05/1798 : Lot

PublicationsModifier

  • Convention nationale. Opinion du citoyen Blaviel,... sur la motion... tendant à faire décréter les articles constitutionnels avant la déclaration des droits... le 17 avril. (Paris,) : Impr. nationale, (s. d.). In-8°, 4 p.
  • Convention nationale. Projet de déclaration des droits des peuples, pour servir de base à la Constitution française, présenté par le citoyen Blaviel... 1er mai 1793... (Paris,) : Impr. nationale, (s. d.). In-8°, 8 p.
  • Convention nationale. Réflexions préliminaires sur la Constitution française et sur l'organisation d'un gouvernement populaire, présentées à la Convention nationale par le citoyen Blaviel,... le 13 mai 1793... (Paris,) : Impr. nationale, (s. d.). In-8°, 10 p.

NotesModifier

  1. Voir sa notice dans la base Sycomore de l'Assemblée Nationale.
  2. Voir les votes des députés du Lot.
  3. «  Dans le procès de Louis XVI, il répondit, au 3e appel nominal : « C'est en législateur que je prononce et non en juge, je vote pour la réclusion. » (Dictionnaire, t. 1, p. 346, col. 1).
  4. Une erreur d’écriture devait par la suite parler de la protestation des « 73 » au lieu des « 75 ».

SourcesModifier

Articles connexesModifier