Antoine-Laurent Baudron

compositeur et musicien français

Antoine-Laurent Baudron (Amiens, - Paris, [1],[2]), est un musicien et compositeur français.

Antoine-Laurent Baudron

Naissance
Amiens
Décès (à 88 ans)
Ancien 10e arrondissement de Paris
Activité principale Compositeur, violoniste
Style Classique
Lieux d'activité Paris
Années d'activité 17661822
Collaborations Beaumarchais
Maîtres Pierre Gaviniès

Biographie modifier

Baudron après avoir été élève au collège des Jésuites d’Amiens, étudie le violon à Paris avec Pierre Gaviniès[3].

Il occupe un poste de violoniste dans l'orchestre de la Comédie-Française, dès 1763 puis en devient le premier violon et chef en 1766. Cette responsabilité comprend les arrangements musicaux nécessaires lors des représentations[3]. Il collabore avec Beaumarchais pour la musique originale pour Le Barbier de Séville (1770) avec le fameux Je suis Lindor – qu’on retrouve dans les douze variations K. 354/299a chez Mozart –, le Pygmalion de Rousseau (1780) et Le Mariage de Figaro, toujours de Beaumarchais (1784)[4]. Son opus 3 (1768) est considéré comme les premiers quatuors à cordes connus d’un compositeur français[5].

S’il compose peu après la révolution, il est grandement révéré à la Comédie-Française. Il prend sa retraite en 1822, avec une pension égale à son salaire[3].

Bibliographie modifier

Notes et références modifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Antoine-Laurent Baudron » (voir la liste des auteurs).
  1. Archives de Paris Archives fiscales > Successions > Tables des décès (1791-vers 1899), 6e bureau, 9e et 10e arrondissements anciens, Lettres Ban à Bea, 1812-1830, cote DQ8 830, vue 80 / 103, no 145
  2. Registre des inhumations au cimetière du Montparnasse sur Filae
  3. a b et c Grove 2001.
  4. Parties séparées de la partition sur Gallica
  5. Vignal 2005, p. 73.

Liens externes modifier