Anseau III de Traînel

Anseau III de Traînel ou Anseu, Ansel, Anselme (né vers 1155, † après 1208) est le fils aîné d'Anseau II de Traînel, seigneur de Traînel, et d'Ermesinde de Bar-sur-Seine. Il est seigneur de Traînel, en Champagne, à la fin du XIIe siècle et au début du XIIIe siècle.

Anseau III de Traînel
Image illustrative de l'article Anseau III de Traînel
Blason de la Maison de Traînel
(Vairé et contre-vairé d’argent et d’azur)

Titre Seigneur de Traînel
(c. 1188 - après 1208)
Prédécesseur Anseau II de Traînel
Successeur Anseau IV de Traînel
Allégeance Comté de Champagne
Biographie
Dynastie Maison de Traînel
Naissance c. 1155
Décès après 1208
Père Anseau II de Traînel
Mère Ermesinde de Bar-sur-Seine
Conjoint Ide de Brienne
Enfants Anseau de Traînel
Erard de Traînel
Ide de Traînel ???

BiographieModifier

Né vers 1155, Anseau III de Traînel est le fils aîné d'Anseau II de Traînel, seigneur de Traînel, et d'Ermesinde de Bar-sur-Seine[1].

En 1188 ou 1189, à la mort de son père, il hérite de la seigneurie familiale de Traînel[1].

En 1196, il fait un don à la léproserie des Deux-Eaux pour sa sœur Marie qui était lépreuse[1],[2].

En avril 1198, à Melun, il sert de caution, avec son cousin Garnier III de Traînel et Jean de Montmirail, de la foi jurée au roi par le comte de Champagne Thibaud III[3],[4].

En mai 1201, il sert de nouveau de caution avec son cousin Garnier III de Traînel pour la fidélité de la comtesse Blanche de Navarre envers le roi[3],[4].

En 1205, il reconnait que ses terres de Villeneuve-aux-Riches-Hommes sont du fief de la comtesse Blanche de Navarre[5].

En 1208, il vend à la comtesse Blanche de Navarre tout ce qu'il avait dans le péage de Pont-sur-Seine[6].

 
Portail de l'abbaye de Vauluisant.

Anseau III de Traînel meurt peu après 1208 et est inhumé au chapitre de l'abbaye de Vauluisant[7].

C'est son fils, Anseau IV qui lui succède à la tête de la seigneurie de Traînel tandis que le second, Érard, devient seigneur de Foissy et de Pouy[8],[9]. Toutefois, ceux-ci étant encore trop jeunes, leurs terres seront administrées sous la tutelle de leur mère Ide de Brienne.

Mariage et enfantsModifier

Il épouse Ide de Brienne, fille de Érard II de Brienne, comte de Brienne, et d’Agnès de Nevers, dont il a deux enfants[8],[9] :

  • Anseau IV de Traînel, qui succède à son père.
  • Érard de Traînel, qui devient seigneur de Foissy et de Pouy. Il épouse en premières noces Agnès Cauda de la Queue-en-Brie, puis en secondes noces Yolande de Montaigu. De l'une des deux, il a un enfant, Jean de Traînel, probablement mort jeune sans descendance

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Henri d'Arbois de Jubainville, Histoire des Ducs et Comtes de Champagne, .  
  • l'abbé Charles Lalore, Documents pour servir à la généalogie des anciens seigneurs de Traînel, .  
  • l'abbé Eugène-Edmond Defer, Histoire de Traînel, .  
  • Edouard de Saint Phalle, Les seigneurs de Traînel et de Venizy du XIe au XIIIe siècle, .  

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier