Ouvrir le menu principal

Andrea Molino

compositeur et chef d'orchestre italien

Andrea Molino (né en 1964 à Turin, au Piémont) est un compositeur et chef d'orchestre italien.

Il s'est fait connaître notamment par une production pour le théâtre musical, Those Who Speak In A Faint Voice, sur le thème de la peine de mort, et plus tard, par deux grands projets multimédia scéniques, CREDO et WINNERS. La création de son projet plus récent, - qui non c'è perché -  a eu lieu au Teatro Comunale di Bologna en ; l'opéra a été reprise en à deSingel de Anverse pour Vlaamse Opera (Opera XXI Festival) avec l'Orchestre Philharmonique de Bruxelles.

En tant que chef d’orchestre, il a dirigé recemment Wozzeck de Alban Berg avec la mise en scène de William Kentridge et Le Nez de Dmitri Chostakovitch avec la mise en scène de Barrie Kosky pour Opera Australia à la Sydney Opera House, Le Roi Roger de Szymanowski à l'Opéra Royale de Stockholm, un programme Mahler/Messiaen/Strauss à la Hamer Hall de Melbourne avec Thomas Hampson et la Melbourne Symphony Orchestra et Carmen au Théâtre du Capitole de Toulouse. Pour Opera Australia il avait déjà dirigé entre autres Le Roi Roger avec la mise en scène de Kasper Holten, Carmen, Tosca et La Bohème (la dernière était aussi le Gala du nouvel an 2015 à la Sydney Opera House), Un Bal Masqué (pour la mise en scène de Alex Ollé - La Fura dels Baus) et Macbeth et Le Barbier de Séville. Il a inauguré la saison symphonique 2010 du Teatro La Fenice à Venise avec la création du Requiem de Bruno Maderna.

BiographieModifier

Andrea Molino, compositeur et chef d'orchestre, naît à Turin en 1964 et étudie à Turin, Milan, Venise, Paris et Fribourg-en-Brisgau. Il vit actuellement à Zurich.

Directeur musical de la Pocket Opera Company de Nuremberg du 1996 à 2007, il dirige en 1997 la création mondiale de la composition Unreported inbound Palermo d'Alessandro Melchiorre et, en 2000, la création de la version scénique de Surrogate Cities de Heiner Goebbels. Ses projets : the smiling carcass(1999), basé sur le thème de la publicité, et Those Who Speak In A Faint Voice (2001), sur celui de la peine de mort, créés en collaboration avec Oliviero Toscani, sont des exemples de son engagement vers un théâtre musical innovant et multimédia.

De 2000 à 2006, Andrea Molino est également directeur artistique de Fabrica Musica, le département musical du centre italien de recherche sur la communication Fabrica, où il réalise des projets avec, entre autres, Heiner Goebbels, David Moss, Koichi Makigami et Phil Minton. Il y réalise VOICES, dont la création a lieu en octobre 2000 dans le cadre du festival RomaEuropa et pour lequel il utilise du matériel vidéo de Godfrey Reggio jusqu'alors inconnu, et, en collaboration avec l'organisation UN Volunteers, Drops On A Hot Stone, créé, en , au Capitole à Rome après une avant-première à Berlin. CREDO, sur le thème des conflits ethniques et religieux, est créé sous sa propre direction musicale au Staatstheater de Karlsruhe en . Le projet sera joué à la gare Termini de Rome avec l'orchestre du Maggio Musicale Fiorentino, à l'occasion du Sommet mondial des lauréats du prix Nobel de la paix et fera, en , l'ouverture du Queensland Music Festival de Brisbane, en Australie. Son dernier projet multimédia avec Fabrica, WINNERS, sur le thème " vainqueurs et vaincus ", sera présenté en au Brisbane Festival ; la première européenne suit en octobre 2006 dans la Grande Salle du Centre Pompidou à Paris.

Pour la saison 2007-2008 Andrea Molino était “Artiste Invité” à Le Fresnoy - Studio National des Arts Contemporains à Lille, où dans le cadre du Festival Panorama il a présenté la création du concert scénique multimédia un Temps vécu, ou qui pourrait l’être.

De 2008 à 2010 était curateur musical de la Fondazione Claudio Buziol à Venise et depuis 2009 directeur artistique du World Venice Forum, où il a dirigé l'Orchestra della Fenice dans son concert multimédia Of Flowers And Flames, pour le 25e anniversaire du désastre de Bhopal, en Inde. La création de Three Mile Island, sur l'accident nucléaire en Pennsylvanie en 1979, a eu lieu en 2012 chez le ZKM à Karlsruhe avec les Neue Vocalsolisten Stuttgart et le Klangforum Wien; la première italienne a suivi chez le Teatro India à Rome. Le projet a reçu le Music Theatre Now Award 2013. Son opéra - qui non c'è perché -  (une citation de Si c'est un homme de Primo Levi) a été créé au Teatro Comunale di Bologna en ; elle a été reprise en à deSingel de Anverse pour Vlaamse Opera (Opera XXI Festival).

En tant que chef d’orchestre, il a dirigé recemment Wozzeck de Alban Berg avec la mise en scène de William Kentridge et Le Nez de Dmitri Chostakovitch avec la mise en scène de Barrie Kosky pour Opera Australia à la Sydney Opera House, Le Roi Roger de Szymanowski à l'Opéra Royale de Stockholm, un programme Mahler/Messiaen/Strauss à la Hamer Hall de Melbourne avec Thomas Hampson et la Melbourne Symphony Orchestra et Carmen au Théâtre du Capitole de Toulouse. Pour Opera Australia il avait déjà dirigé entre autres Le Roi Roger avec la mise en scène de Kasper Holten, Carmen, Tosca et La Bohème (la dernière était aussi le Gala du nouvel an 2015 à la Sydney Opera House), Un Bal Masqué (pour la mise en scène de Alex Ollé - La Fura dels Baus) et Macbeth et Le Barbier de Séville. Il a inauguré la saison symphonique 2010 du Teatro La Fenice à Venise avec la création du Requiem de Bruno Maderna; à Venise il avait inauguré la Biennale 2005 avec Surrogate Cities de Heiner Goebbels et dirigé les créations de Signor Goldoni de Luca Mosca et de Il Killer di Parole de Claudio Ambrosini et Daniel Pennac. Il a dirigé entre autres l'Orchestre du Maggio Musicale Fiorentino, l'Orchestre Philharmonique de Bruxelles, les Bochumer Symphoniker, la Badische Staatskapelle Karlsruhe, les Dresdner Sinfoniker (entre autres avec le projet aghet, dédié au centenaire du genocide arménien), la BBC SSO de Glasgow, l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, l'Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, l'Orchestre Royale de Suède, la Melbourne Symphony Orchestra, la Queensland Symphony Orchestra au Festival d'Edinburgh, Konzerthaus de Vienne, Sydney Festival, Berliner Festspiele / März Musik à la Philharmonie de Berlin, Queensland Music Festival, Brisbane Festival, Teatro Comunale à Bologna, Teatro dell'Opera à Rome, Opéra national de Nancy, Staatstheater Darmstadt, RomaEuropa Festival, Schauspielhaus Zurich (avec Industry and Idleness de Goebbels), Musik der Jahrhunderte Stuttgart, Zagreb Biennale, Kunstforum Hellerau à Dresde.

Œuvres (sélection)Modifier

  • - qui non c'è perché - (2014, livret de Giorgio Van Straten), théâtre musical multimédia pour solistes vocaux et instrumentaux, grand orchestre, live electronics et vidéo live
  • Three Mile Island (2012), concert scénique multimédia pour ensemble vocale, ensemble instrumentale, live electronics et vidéo live
  • Open, Air (2012, livret de Giorgio Van Straten) pour voix, instruments et orchestre en espace ouvert
  • Of Flowers And Flames (2009), concert multimédia pour Sarangi soliste (vidéo), orchestre symphonique et vidéo live pour le 25e anniversaire du désastre de Bhopal, en Inde
  • Un temps vécu, ou qui pourrait l'être (2007-2008), concert scénique multimédia pour vocaliste, cor de basset, percussion, actrice, live electronics et vidéo live
  • Winners (2005-06), action musicale multimédia pour 2 saxophones, 7 percussionnistes solo, orchestre symphonique, live electronics et vidéo live
  • Credo (2003-04), théâtre musical multimédia pour solistes vocaux et instrumentaux, acteurs, grand orchestre, live electronics, vidéo live et connexions satellites
  • Drops on a Hot Stone (2001) pour ensemble instrumental, live electronics et vidéo live
  • Those Who Speak in a Faint Voice (2000-2001) pour vocaliste soliste, saxophone solo, ensemble instrumental, live electronics et vidéo live
  • Voices (2000) pour vocaliste solo, ensemble instrumental, live electronics et vidéo live
  • The Smiling Carcass (1998-99) pour vocaliste soliste, 2 acteurs, ensemble de madrigal, saxophone solo, ensemble et live electronics
  • Earth and Heart Dances (1997) pour 5 percussionnistes et live electronics
  • Gesti per un tempo di passione (1996) pour 14 instruments

Discographie / CD-DVD (sélection)Modifier

  • Agony and Ecstasy (Emma Matthews, Soprano; Melbourne Symphony Orchestra, dirigé par Andrea Molino; ABC Classics, 2016)
  • The Kiss (Nicole Car, Soprano; Opera Australia Orchestra, dirigé par Andrea Molino; ABC Classics, 2015)
  • Marc Sinan: Hasretim (DVD de la création mondiale, Dresdner Sinfoniker, dirigé par Andrea Molino; ECM, Munich, 2013)
  • CREDO (DVD de la création mondiale, dirigée par Andrea Molino; Naïve, Paris, 2006)
  • Luca Mosca: Signor Goldoni (DVD de la création mondiale au Teatro La Fenice de Venise; DVD Dynamic 33600, 2008)
  • The smiling carcass (enregistrement live de la production du Pocket Opera Company, en collaboration avec la Bayerischer Rundfunk, dirigé par Andrea Molino ; CD Stradivarius STR 33558, 1999)
  • Bruno Maderna: Serenata n.2, Concerto per 2 pianoforti (A. Orvieto, M. Rapetti, piano ; Ex Novo Ensemble, Venise ; Demoé Percussion Ensemble, Aosta, dirigé par Andrea Molino ; CD Stradivarius STR 33536, 1999)
  • Earth and Heart Dances (Demoé Percussion Ensemble, Aosta ; CD Stradivarius STR 33499, 1998)

Liens externesModifier