Ouvrir le menu principal

André Saint-Mleux

haut fonctionnaire français, ministre d'État de Monaco (1972-1980)
André Saint-Mleux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

André Saint-Mleux, né le à Saint-Malo et mort le [1] à Roquebrune-Cap-Martin, est un homme politique français, ministre d'État de la principauté de Monaco de 1972 à 1981.

BiographieModifier

Administrateur adjoint des services civils de l'indochine (1940), administrateur (1946), secrétaire de la délégation française à la conférence franco-vietnamienne de Fontainebleau (1946), conseiller diplomatique adjoint d'Émile Bollaert (haut-commissaire de France en Indochine), attaché à la direction politique du ministère de la France d'outre-mer (1950), élève de l'école nationale d'administration (ENA) promotion Paul Cambon 1951-1953 (major), secrétaire d'ambassade à la direction des affaires politiques du ministère des Affaires étrangères (1953), chef de cabinet de Guy La Chambre (ministre d'État chargé des relations avec les États associés 1954-1955), conseiller technique au cabinet du ministre délégué à la présidence du Conseil (1955), à l direction générale des affaires politiques, ministère des Affaires étrangères (octobre 1955), directeur de cabinet de P.H. Spaak (secrétaire général de l'OTAN 1957), consul général de France à Hong Kong (1962), consul général de France à Munich (1965), chef du service des échanges culturels (1968) puis chef des services de la diffusion et des échanges culturels (1969), ministre plénipotentiaire (1969), ministre d'État de la principauté de Monaco (1972-1981), directeur général (1981), président (1982) puis président délégué (1982-1988) de la Société des bains de mer.

Notes et référencesModifier