Ouvrir le menu principal

André Isoré

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Isoré.

André Isoré
Fonctions
Député 1936-1940
Gouvernement IIIe république
Groupe politique RRRS
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 76 ans)
Résidence Pas-de-Calais

André Isoré est un homme politique français né le à Dunkerque (Nord) et mort le à Paris, député de 1936 à 1940, hostile à Pétain.

BiographieModifier

André Isoré fait des études de droit à la faculté de Lille. Après sa licence de droit et le titre de Lauréat de la faculté de Lille et de Paris, il est mobilisé pendant la Première Guerre mondiale. Retourné à la vie civile, il termine ses études et soutient sa thèse de doctorat le 15 mars 1919, sous la direction du Pr PIEDELIEVRE consacrée à La guerre et la condition privée de la femme. En 1919, il s’inscrit au barreau de Paris. En 1920 et 1922, André Isoré est candidat à l'agrégation de droit privé et de sciences criminelles.

Lors des élections législatives de 1932, il est candidat malheureux du Parti radical dans la circonscription de Saint-Omer. En 1936, il est élu député. Il indique dans sa profession de foi qu’il entend « sauver la République en défendant la souveraineté du peuple, les institutions parlementaires, l’indépendance et la laïcité de l’État, et combattre le fascisme ».

Le , André Isoré dépose, avec vingt-six autres parlementaires radicaux — dont Vincent Badie, Octave Crutel et Jean Odin —, une motion hostile au principe d’une révision constitutionnelle, mais en vain. Le , il vote contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain.

SourceModifier

  • « André Isoré », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]