Ouvrir le menu principal

Élections législatives françaises de 1936

Élections législatives françaises de 1936
610 députés
et
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 11 795 000
Votants 9 847 266
83,49 %  +1,9
Léon Blum.jpg Front populaire – Léon Blum
Voix 5 628 921
57,16 %
 +3
Députés élus 369  +15
Pierre-Étienne Flandin 1935.jpg Alliance centre droit et droite – Pierre-Étienne Flandin
Voix 3 453 698
35,07 %
 −10,7
Députés élus 171  −82
Jacques Doriot - Chefs de parti LVF 1941 (cropped).jpg Front de la liberté – Jacques Doriot
Voix 764 647
7,76 %
Députés élus 70  +70
Représentation de l'assemblée
Diagramme
Gouvernement
Sortant Élu
Sarraut II
PRRRS
Blum I
Front populaire (SFIO, PRRRS, PCF, DVG)
Législature élue
XVIe de la IIIe République

Les élections législatives françaises de 1936 ont eu lieu les et . Elles ont élu la XVIe législature de la Troisième République française. Le Front populaire a remporté les élections, et la SFIO devint à cette occasion le premier parti du pays en raison de son poids électoral — ce qui conduisit au premier gouvernement dirigé par un socialiste, celui de Léon Blum.

Elles se sont déroulées au scrutin uninominal masculin à deux tours par arrondissements, selon la loi de .

Le 29 juillet 1939, la volonté belliciste de l'Allemagne pousse le gouvernement à augmenter la durée de la législature de 2 ans.

Ce seront les dernières élections législatives de la IIIe République.

Sommaire

Résultats

Résultats
Alliance Votes % Sièges Partis Sièges
  Front populaire 5 628 921 57,16 369 Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) 149
Parti communiste (PC) 72
Parti républicain, radical et radical-socialiste (PRRRS) 110
Divers gauche (DVG) 38
  Centre droit et Droite 3 453 698 37,07 171 Alliance démocratique, Radicaux indépendants, Parti démocrate populaire (AD-RI-PDP) 111
Fédération républicaine (FR) 60
  Front de la liberté 764 647 7,76 70   Parti populaire français (PPF) 40
Union populaire républicaine (UPR) 10
Parti républicain national et social (PRNS) 3

Composition sociologique de la Chambre des députés

Les élections envoient 110 avocats et huit professeurs de droit à la Chambre des députés (ils étaient 140 avocats et neuf professeurs de droit en 1924, lors du Cartel des gauches)[1].

Références

Voir aussi