Élections législatives françaises de 1936

Élections législatives françaises de 1936
610 députés
et
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 11 795 000
Votants 9 847 266
83,49 %  +1,9
Léon Blum en 1936.jpg SFIO – Léon Blum
Front populaire
Voix 2 089 166
20,76 %
 +1,6
Députés élus 149  +18
Pierre-Étienne Flandin 1935.jpg AD – Pierre-Étienne Flandin
Alliance centre droit et droite
Voix 1 666 004
16,86 %
 −1,9
Députés élus 111  +7
Édouard Herriot - Président du Conseil - 1924.jpeg PRRRS – Édouard Herriot
Front populaire
Voix 1 655 306
15,92 %
 −4,6
Députés élus 110  −50
Louis Marin.jpg FR – Louis Marin
Alliance centre droit et droite
Voix 1 502 404
14,26 %
 +0,5
Députés élus 73  −25
Maurice Thorez - VIIIe Congrès national du PCF.jpg PC-SFIC – Maurice Thorez
Front populaire
Voix 1 422 611
13,45 %
 +5,1
Députés élus 72  +49
Ernest Pezet 1932.jpg PDP – Ernest Pezet
Alliance centre droit et droite
Voix 1 048 600
11,70 %
 −1,5
Députés élus 57  −5
Fernand Bouisson 1931.jpg USR – Fernand Bouisson
Front populaire
Voix 402 728
6,60 %
 +1,2
Députés élus 29  +9
Jean Garchery-1932.jpg PUP – Jean Garchery
Front populaire
Voix 60 447
0,45 %
 −0,4
Députés élus 9  0
Chambre des députés (par partis)
Diagramme
  • PC : 72 sièges
  • PUP : 9 sièges
  • SFIO : 149 sièges
  • USR : 29 sièges
  • PRRRS : 110 sièges
  • AD : 111 sièges
  • PDP : 57 sièges
  • FR : 73 sièges
Chambre des députés (par coalitions)
Diagramme2
  • Front populaire : 369 sièges
  • Centre droit et droite : 241 sièges
Gouvernement
Sortant Élu
Sarraut II
PRRRS
Blum I
Front populaire (SFIO, PRRRS, PC, DVG)
Législature élue
XVIe de la IIIe République

Les élections législatives françaises de 1936 ont lieu les et . Elles élisent la XVIe législature de la Troisième République. Le Front populaire remporte le scrutin et la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) devient à cette occasion le premier parti du pays en raison de son poids électoral — ce qui conduit au premier gouvernement dirigé par un socialiste, celui de Léon Blum.

Elles se déroulent au scrutin uninominal masculin à deux tours par arrondissements, selon la loi de . Le , la volonté belliciste de l'Allemagne pousse le gouvernement à augmenter la durée de la législature de 2 ans. Ce sont les dernières élections législatives de la Troisième République.

RésultatsModifier

Résultats des élections législativesModifier

Coalitions Votes % Sièges Partis[1] Votes % Sièges
  Front populaire 5 630 258 57,16 369   Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) 2 089 166 20,76 149
  Parti républicain radical et radical-socialiste (PRRRS) 1 655 306 15,92 110
  Parti communiste (PC) 1 422 611 13,45 72
  Union socialiste républicaine (USR) 402 728 6,60 29
  Parti d'unité prolétarienne (PUP) 60 447 0,45 9
  Centre droit et droite 4 217 008 42,82 241   Alliance démocratique (AD) 1 666 004 16,86 111
  Fédération républicaine (FR) 1 502 404 14,26 73
  Parti démocrate populaire (PDP) 1 048 600 11,70 57
Total 9 847 266 100,00 610

Composition sociologique de la Chambre des députésModifier

Les élections envoient 110 avocats et huit professeurs de droit à la Chambre des députés (ils étaient 140 avocats et neuf professeurs de droit en 1924, lors du Cartel des gauches)[2].

XVIe législatureModifier

Durée de la législature : - .

Président de la République : Albert Lebrun

Président de la Chambre des députés : Édouard Herriot

Liste des gouvernements successifs
Gouvernement Dates (Durée) Président du Conseil Composition initiale
  Gouvernement Léon Blum (1) du au (1 an et 17 jours) Léon Blum (SFIO - Front populaire) 3 ministres d'État

17 ministres
13 sous-secrétaires d'État

  Gouvernement Camille Chautemps (3) du au (6 mois et 16 jours) Camille Chautemps (PRRRS - Front populaire) 3 ministres d'État

16 ministres
14 sous-secrétaires d'État

Gouvernement Camille Chautemps (4) du au (1 mois et 20 jours) 2 ministres d'État

17 ministres
13 sous-secrétaires d'État

  Gouvernement Léon Blum (2) du au (26 jours) Léon Blum (SFIO - Front populaire) 4 ministres d'État

18 ministres
11 sous-secrétaires d'État

  Gouvernement Édouard Daladier (3) du au (1 an et 29 jours) Édouard Daladier (PRRRS - Front populaire) 18 ministres

1 sous-secrétaire d'État

Gouvernement Édouard Daladier (4) du au (4 mois et 2 jours) 18 ministres

1 sous-secrétaire d'État

Gouvernement Édouard Daladier (5) du au (6 mois et 7 jours) 20 ministres

2 sous-secrétaires d'État

  Gouvernement Paul Reynaud du au (2 mois et 25 jours) Paul Reynaud (AD) 2 ministres d'État

18 ministres
1 sous-secrétaire d'État

  Gouvernement Philippe Pétain du au (24 jours) Philippe Pétain (Union nationale) 1 ministres d'État

16 ministres
2 sous-secrétaire d'État

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier