Ouvrir le menu principal

André Bodji
Image illustrative de l’article André Bodji
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (69 ans)
Lieu Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1961-1968Drapeau : France Olympique de Marseille
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1968-1972 Drapeau : France Olympique de Marseille
1972-1973 Drapeau : France AC Ajaccio 009 (0)
1973-1975 Drapeau : France UMS Montélimar 45 (5)
1975-1979 Drapeau : France US Boulogne 127 (3)
1979-1983 Drapeau : France US Orléans 110 (2)
1983-1988 Drapeau : France Gap FC
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1983-1988 Drapeau : France Gap FC
1988-1989 Drapeau : France US Boulogne CO
1989-1995 Drapeau : France EP Manosque
1995-1998 Drapeau : France Amicale de Lucé
1998-1999 Drapeau : France AS Corbeil-Essonnes
1999-2002 Drapeau : France Amicale de Lucé
2002-2004 Drapeau : France EP Manosque
2004-2006 Drapeau : France FC Chartres
2006-2007 Drapeau : France AS Magenta Nickel
2007-2009 Drapeau : France US Le Pontet
2009-2011 Drapeau : France AS Aix-en-Provence
2011-2012 Drapeau : France Nevers Football
2013-2014 Drapeau : France AS Gardanne
2016-2018 Drapeau : France ASVG
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 23 septembre 2014

André Bodji, né le 22 février 1950 à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, est un footballeur français reconverti entraîneur.

Sommaire

BiographieModifier

JoueurModifier

À l'âge de deux ans, la famille Bodji s'installe à Marseille[1]. André entre à l'Olympique de Marseille en pupilles et y fait toutes ses classes jusqu'en 1972. Barré par la concurrence, il traverse la Méditerranée et passe de l'équipe réserve marseillaise en DH à la Division 1 avec l'AC Ajaccio. Dans le même temps, André Bodji est apprenti graveur pour s'assurer un avenir en dehors du football[2]. Après une saison en Corse, il rejoint l'UMS Montélimar en Division 3. En 1975, André Bodji traverse la France et arrive à Boulogne-sur-mer qui évolue en Division 2[3].

À l'issue de quatre saisons pleines à Boulogne, il pose ses valises à Orléans. En mai 1980, André Bodji connait l'apothéose de sa carrière, avec l'US Orléans, il réussit le meilleur parcours en Coupe de France de l'histoire du club et l'amène jusqu'en final au Parc des Princes. Les orléanais s'inclinent 3 à 1 contre l'AS Monaco[2]. Bodji reste jusqu'en 1983 dans le Loiret, avant de rejoindre le Gap FC[3].

EntraîneurModifier

En 1978, André Bodji obtient son Brevet d'État d'éducateur sportif mais est recalé à sept reprises au DEPF (Diplôme d'entraîneur professionnel de football)[2].

À Gap, il prend la succession de Michel Baulier comme entraîneur-joueur. Après trois saisons à la tête du GFC, Bodji parvient à faire monter son équipe en division d'honneur. En mai 1988, il quitte Gap pour l'US Boulogne, son ancien club tombé en Division 4 depuis son précédent passage, puis à l'EP Manosque. Dans la cité de Giono, le natif du Burkina Faso amène la Provençale de la Promotion de Ligue à la Division d'Honneur. Après cinq saisons à Manosque, il remonte dans la moitié nord de la France, à l'Amicale de Lucé, pour un bail de huit ans entrecoupé d'un cours séjour à Corbeil-Essonnes. Titulaire du BEES 2e degré et du DEF, André Bodji est le secrétaire général de l'Union nationale des entraîneurs et cadres techniques du football français (UNECATEF) en 2001[4]. En 2002, Manosque cherche un entraîneur pour remplacer Michel De Wolf, les yeux se tournent vers Bodji. Celui-ci y reste deux ans.

Dans les années qui suivent, André Bodji entraîne successivement le FC Chartres, l'AS Magenta Nickel, l'US Le Pontet et l'AS Aix-en-Provence[3].

En 2016, il rejoint l'ASVG pour entrainer l'équipe sénior réserve[5]. L'equipe qu'il entraine lors de la saison 2017-2018 termine première de son championnat de district Départemental 2 et monte en Départemental 1[6],[7].

StatistiquesModifier

PalmarèsModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. La Provence, « André Bodji arrive à l'AS Aixoise », Louis Costantino, 13 juin 2009.
  2. a b et c Yannick Borde, « Je me laisse bercer par la vie », le journal du Centre,‎ , p. 34 (lire en ligne, consulté le 23 septembre 2014)
  3. a b et c « Saison 1986 - 1987, André Bodji », sur histoire-du-gap-hafc.over-blog.com (consulté le 23 septembre 2014)
  4. L'expatriation des compétences, des capitaux et des entreprises, senat.fr.
  5. Raphaël Isselet, « Valensole-Gréoux lance son renouvellement », sur laprovence.com,
  6. Franck Thébault, « André Bodji, l’ancien entraîneur de l’Amicale de Lucé et du FC Chartres toujours sur un banc de touche », sur lechorepublicain.fr,
  7. « District des alpes », sur alpes.fff.fr

Liens externesModifier