André Émile Léon Laffon de Ladebat

officier naval français (1807-1874)
André Émile Léon Laffon de Ladebat
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Officier de marineVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Parentèle
Autres informations
Membre de
Grade militaire
Conflit
Distinction

André Émile Léon Laffon de Ladebat est un vice-amiral de la marine impériale française né le et mort le .

BiographieModifier

André Émile Léon Laffon de Ladebat est né à Paris le dans une famille d’armateurs bordelais[1] : il est le petit-fils du député abolitionniste André-Daniel Laffon de Ladebat. À sa sortie de l'École polytechnique en 1826, il opte pour la Marine. Il est aspirant le , enseigne de vaisseau le , lieutenant de vaisseau le à Toulon et fait Chevalier de la Légion d'honneur.

Au , il est chargé de la 148e compagnie sur le vaisseau de 100 canons Hercule en Méditerranée. De 1843 à 1845, il commande la Mésange sur les côtes occidentales d'Afrique et favorise l'installation des premiers établissements français au Gabon. En 1846, sur le Descartes, il est Escadre d'évolutions.

Laffon de Ladebat est fait capitaine de frégate le et sert jusqu'en 1852 à la Station du Brésil et de la Plata comme Chef d'État-Major. Il est nommé capitaine de vaisseau le puis fait Officier de la Légion d'Honneur. Il commande la Ville-de-Marseille en 1854, le Napoléon en 1855, Capitaine de pavillon de l'amiral Charner, il se distingue lors des combats autour de Sébastopol[1].

En 1856, il est fait Membre de la Commission de tactique navale puis Commandeur de la Légion d'Honneur le . En 1858, il est Membre du Conseil des travaux de la Marine et, en 1859, Commandant du Tourville, à Cherbourg. Chef d'État-Major de l'amiral Charner, Division des Mers de Chine et du Japon, il se distingue lors des opérations de Peï-Ho. Chef d'État-Major des forces de terre et de mer en Cochinchine, il prend part aux attaques de Kin Hoa et Mytho ; il est alors nommé Contre-Amiral, le .

En 1862, il est Major général du 3e arrondissement maritime à Lorient. De 1864 à 1866, il commande la Division des côtes occidentales d'Afrique, pavillon sur l'Armorique. En 1867, il commande la Division navale des côtes d'Italie, lors des conflits entre le Royaume du Piémont et les États pontificaux.

Il est fait Vice-Amiral le . Membre du Conseil d'Amirauté, il est nommé Directeur du personnel militaire de la flotte au Ministère de la Marine; il doit cesser ses fonctions à 63 ans à la suite d'un grave accident. Il meurt à Paris le .

Son neveu Gaston Peyrouton Laffon de Ladebat, capitaine de frégate, commandant du vaisseau Le Renard disparu en mer dans en typhon au large d’Aden le .

Notes et référencesModifier

  1. a et b Taillemite 2002, p. 288

Sources et bibliographieModifier

Liens externesModifier