Anciennes glacières royales

Les Anciennes glacières royales, chaussée de Wavre 1013-1015 à Auderghem (Région bruxelloise), furent construites en et par Jean-Philippe Sommereyns[1]. La croissance de la ville accrut les besoins de glace pour la conservation de la nourriture, et de ce fait les besoins en glacières. Celles-ci cessèrent d'être utilisées après la Première Guerre mondiale.

Anciennes Glacières Royales
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Fondation
Style
Matériau
Construction
Commanditaire
Jean-Philippe Sommereyns,
Brasserie Chasse Royale
Hauteur
9,60 m
Longueur
52 m
Largeur
m
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Accès et transport
Gare
Tramway
(7), (25)
Autobus
(34), TEC E
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg

HistoireModifier

La croissance de Bruxelles initiée par Léopold II entraîna celle d'Auderghem. La grande Brasserie de la Chasse Royale, située dans le quartier de la Chasse, avait un grand besoin d'espaces réfrigérés, ce qui décida en la famille Sommereyns à ouvrir à proximité une glacière attenante à une fabrique de glace qu'elle appela Glacières Royales. Une deuxième fabrique et sa glacière s'y ajoutèrent en [2].

L'arrivée de réfrigérateurs privés après la première guerre mondiale sonna le glas des fabriques de glace : le bâtiment devint une champignonnière tandis que la fabrique fut convertie en commerce de charbon. Après la Seconde Guerre mondiale, le bien fut repris par un garagiste qui fit des caves une décharge.

En 1986[3], la Vrije Universiteit Brussel se porta acquéreur du bien, avant de découvrir qu'il s'agissait d'une ancienne glacière tombée dans l'oubli. La procédure de classement fut mise en route le et aboutit finalement le [4].

Notes et référencesModifier

(nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé « Voormalige Koninklijke IJskelders (Oudergem) » (voir la liste des auteurs).
  1. Carte-promenade Auderghem à la carte (PDF) (consultée le ) page 6
  2. Site du projet de rénovation (consulté le ) (avec photos)
  3. Ou en 1979 selon d'autres sources
  4. Registre du patrimoine protégé en région de Bruxelles-Capitale (consulté le ) page 9

Liens externesModifier