Ouvrir le menu principal

Chaussée de Wavre
Image illustrative de l’article Chaussée de Wavre
La chaussée de Wavre à hauteur du centre d'Auderghem, à l'intersection de la rue du Vieux Moulin et de la rue Jacques Bassem
Situation
Coordonnées 50° 50′ 13″ nord, 4° 22′ 03″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Région de Bruxelles-Capitale
Ville Auderghem, Etterbeek et Ixelles
Début Chaussée d'Ixelles
Fin Notre-Dame-au-Bois
Morphologie
Type Chaussée

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Chaussée de Wavre

La chaussée de Wavre (en néerlandais : Waversesteenweg à Ixelles et Auderghem, Steenweg op Waver à Etterbeek) est une rue bruxelloise dans les communes d'Ixelles, d'Etterbeek et de Auderghem qui va de la chaussée d'Ixelles jusqu'à Notre-Dame-au-Bois, devenant la A4 dans la forêt de Soignes et passant par le carrefour Léonard sur le ring de Bruxelles. Elle est piétonière dans sa partie la plus à l'Ouest d'Etterbeek, entre l'avenue de Maelbeek et la place Jourdan lorsque la rue de l'Étang semble remplacer son parcours.

HistoriqueModifier

Au début du XVIIIe siècle, l’industrie se développant, le commerce florissant, on ressentait le besoin de pouvoir disposer d'infrastructures de communication. Les marchands de bois, situés à Ixelles, avaient demandé le pavage du chemin vers Auderghem pour acheminer plus aisément le bois de la Forêt de Soignes.

En 1726, l’adjudication en deux parties d’une route droite et large appelée à remplacer le vieux Houtweg fut placée :

Deux entrepreneurs commencèrent la construction de cette chaussée. Les travaux furent achevés en 1730. On la nomma chaussée de Bruxelles à Tervueren.

Après 1736, la première section fut prolongée au-delà de DryBorre jusqu’à Notre-Dame au-Bois (Jezus-Eik), puis jusque Wavre. Cette partie fut appelée chaussée de Bruxelles à Wavre.

Sur la carte de Ferraris (1771), la séparation entre les deux routes est nettement visible. À ce carrefour, la chapelle O.L.V. ten Zavel (Notre-Dame du Sablon) avait été érigée par les religieux du Rouge-Cloître, là où commence l’actuelle chaussée de Tervueren.

Charles de Lorraine, allant à son château de Tervueren utilisa abondamment cette nouvelle chaussée. Non loin de là, à hauteur de l’actuelle rue Idiers, exista une barrière de péage dont le gardien percevait l’argent, qui servait e.a. à l’entretien de la chaussée.

Grâce à la construction de cette chaussée, Auderghem (jadis hameau de Watermael-Boitsfort) a pu se développer économiquement. La route importante attira toutes sortes de métiers et débits de boissons et devint pour la haute bourgeoisie une voie de communication entre leur maison de campagne, à Auderghem ou dans ses environs, et Bruxelles.

Le , la chaussée de Tervueren fut renommée en chaussée de Wavre, avec numérotation unique de la Porte de Namur jusqu’à la limite d’Auderghem, vers Overijse.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier