Anatolii Goldberg

mathématicien ukrainien-soviétique et israélien
Anatoli Asirowitsch Goldberg
Anatolii Goldberg.jpg
A.A. Goldberg à Leningrad, 1982 (photo de D. Drasin).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
NetanyaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Анатолий Асирович ГольдбергVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Fizychnyĭ fakulʹtet (d)
Université de LvivVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse
Lev Izrailevich Volkovyskiĭ (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix d'État de l'Ukraine en science et technologie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Anatolii Asirovich Goldberg (russe : Анатолий Асирович Гольдберг, ukrainien : Анатолій Асірович Гольдберг, hébreu : אנטולי גולדברג, né le à Kiev et mort le à Netanya) est un mathématicien ukrainien soviétique et israélien travaillant en analyse complexe.

Formation et carrièreModifier

Goldberg a obtenu son doctorat en 1955 à l'Université de Lviv sous la direction de Lev Volkovyski, avec une thèse intitulée « Some Problems of Distribution of Values of Meromorphic Functions »[1]. Il a travaillé comme docent à l'université d'Oujhorod (en) (1955 - 1963), puis à l'université de Lvov (1963 - 1997), où il est devenu professeur ordinaire en 1965, et à l'Université Bar-Ilan (1997 - 2008). Goldberg, conjointement avec I.V. Ostrovskii et B.Ya. Levin, a reçu le prix d'État de l'Ukraine en 1992.

TravauxModifier

Son principal domaine de recherche était la théorie des fonctions entières et méromorphes[2].

Parmi ses principales réalisations figurent:

  • construction de fonctions méromorphes avec une infinité de valeurs déficientes,
  • solution du problème inverse de la théorie de Nevanlinna pour un nombre fini de valeurs déficientes,
  • développement de l'intégrale par rapport à une mesure semi-additive.

Il est l'auteur d'un livre Goldberg & Ostrovskii (2008) et de plus de 150 articles de recherche.

Plusieurs choses portent son nom: les exemples de Goldberg[3], les constantes de Goldberg[4] et la conjecture de Goldberg[5],[6].

Sélection de publicationsModifier

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Anatolii Goldberg » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Anatolii Goldberg », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. (uk) Zarīchniĭ, Skaskīv et Sheremeta, « Anatolīĭ Asīrovich Golʹdberg (April 2, 1930–October 11, 2008) », Mat. Stud., vol. 30, no 2,‎ , p. 214 (Math Reviews 2502930, lire en ligne)
  3. W. K. Hayman, Meromorphic functions, Oxford, Clarendon Press, (Math Reviews 0164038, lire en ligne)
  4. W. Bergweiler et A. Eremenko, Goldberg's constants
  5. Langley, « On the zeros of the second derivative », Proc. Roy. Soc. Edinburgh Sect. A, vol. 127, no 2,‎ , p. 359–368 (DOI 10.1017/S0308210500023672, Math Reviews 1447956)
  6. Yamanoi, « Zeros of higher derivatives of meromorphic functions in the complex plane », Proc. London Math. Soc., vol. 106, no 4,‎ , p. 703–780 (DOI 10.1112/plms/pds051, Math Reviews 3056292)

Liens externesModifier