Anatole de Charmasse

historien français
Anatole de Charmasse
Anatole de Charmasse (18351932).jpg
Fonction
Président
Société éduenne des lettres, sciences et arts
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Française
Activité
historien local (Autun)

Pierre Charles Anatole Desplaces de Charmasse, né à Avallon (Yonne) le et mort le à Autun (Saône-et-Loire) est un historien français, spécialiste de la ville d'Autun.

BiographieModifier

La famille paternelle d'Anatole de Charmasse est étroitement liée à l'histoire d'Autun, ville où elle a tenu une grande place en y occupant, durant cinq siècles, des charges importantes[1]. Après des études littéraires au petit séminaire d'Autun et au collège jésuite de Brugelette (Belgique)[2], il effectue des recherches à la Bibliothèque nationale, aux Archives nationales, puis aux Archives départementales de la Côte-d'Or et de la Saône-et-Loire. En 1865, il se marie à Chalon-sur-Saône, puis vient habiter Autun. Outre le temps nécessaire pour la gestion de sa grande propriété agricole, il se consacre à son travail d'historien. Il s'engage également dans la vie locale : il est maire de son village, La Tagnière, durant vingt-deux ans, de 1871 à 1893). Pendant six ans, il est conseiller d'arrondissement du canton de Mesvres, de 1871 à 1877.

Son fils Jean est mort en 1903 à 38 ans, son petit fils, Christian de Charmasse, fut gravement blessé le , son gendre, le commandant de Mougins, fut tué lors de l'attaque de Vauquois le .

Dès 1861, il appartenait à plusieurs sociétés savantes de Bourgogne; la Société d'études d'Avallon, la Société d'histoire et d'archéologie de Chalon-sur-Saône mais c'est à la Société éduenne qu'il consacrera l'essentiel de son travail : membre dès 1857 puis secrétaire général, il est président de 1902 à 1932. Il publiera de très nombreux articles. Il est associé, correspondant national de la Société nationale des Antiquaires de France depuis 1866[3]. Il est élu membre correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres en 1913[4].

Une place de la ville d'Autun porte son nom.

ŒuvresModifier

  • Les Anciens Hôpitaux d'Autun, 1861
  • Correspondance littéraire de Bénigne Germain, 1863
  • Cartulaire de l'Église d'Autun, en deux parties, 1865, Paris, éd. A. Durand ; ouvrage couronné par l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres ; complété en 1890 par une troisième partie (consultable sur Google livres).
  • Histoire d'une image, ou notes sur la condamnation et l'exécution de quatre protestants à Autun, en 1642
  • Cahiers des Paroisses et communautés du bailliage d'Autun pour les États généraux de 1789, 1874-1876
  • État de l'instruction primaire dans l'ancien diocèse d'Autun pendant les XVIIe et XVIIIe siècles ed. Champion 1878 (accessible su gallica/BNF)
  • État des possessions des templiers et des hospitaliers en Maconnais, Lyonnais, Forez et partie de la Bourgogne, d'après une enquête de 1333.
  • Essai sur la géographie de l'ancien diocèse d'Autun, 1880
  • Les jésuites au collège d'Autun, 1618-1763 ed. H. Champion 1884 (accessible sur gallica/BNF)
  • François Perrin, poète autunois du XVIe siècle (1533-1606) 1887
  • Jean-Louis Gouttes, évêque constitutionnel du département de Saône-et-Loire, et le culte catholique à Autun, pendant la Révolution, éd. Dejussieu, 1898 470 p.,
  • Benoît Fontanettes, poète mâconnais du XVIIe siècle, éd. Dejussieu, 1899
  • Recherches sur l'origine de la Milice bourgeoise à Autun, 1890
  • Étude biographique sur Jacques-Gabriel Bulliot, président de la Société Eduenne, sa vie et son œuvre 1903-1905
  • Origine des paroisses rurales dans le département de Saône-et-Loire, 1909
  • La Légende de saint Emiland, 1910 (complétée en 1923)
  • Flavigny et les Evêques d'Autun, 1931

Notes et référencesModifier

  1. Une histoire de la famille et des fonctions qu'ont occupées ses membres est présentée par Chaix d'Est-Ange, dans le Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. 1903-1929 impr. de C. Hérissey, Évreux (consultable sur Gallica ark:/12148/bpt6k1120067)
  2. Selon Lazare-Hippolyte-Sadi Carnot ("Notice sur la vie et les travaux de M. Anatole de Charmasse (1835-1932)", in Mémoires de la Société éduenne, 47, 1935, p. 97-120), il aurait été élève de l'École des chartes, mais les archives de celle-ci ne gardent aucune trace d'une scolarité de Charmasse en tant qu'élève. Peut-être en a-t-il suivi certains cours en auditeur libre.
  3. Michon Étienne Éloge funèbre de M. Pierre-Charles-Anatole Desplaces de Charmasse, correspondant français de l'Académie. In: Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 76e année, N. 1, 1932. p. 13-15. www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1932_num_76_1_76136
  4. Martine François, Institut de France, comité des travaux historiques et scientifiques notice http://cths.fr/an/prosopo.php?id=113834#.

Liens externesModifier