Brugelette

commune de Wallonie (Belgique)

Brugelette (en picard Brujlete) est un village et commune de la province de Hainaut, en Région wallonne de Belgique. Cet endroit est très connu pour abriter le parc animalier de Pairi Daiza. Depuis 1977, à la suite de la réorganisation géographique communale du Royaume, Brugelette est le centre d'une entité nouvelle regroupant les anciennes communes d'Attre, Brugelette, Cambron-Casteau, Gages, et Mévergnies-lez-Lens.

Brugelette
Brugelette
Église de la Sainte-Vierge, à Brugelette
Blason de Brugelette
Héraldique
Drapeau de Brugelette
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Ath
Bourgmestre André Desmarlières (Liste du Mayeur)
Majorité Liste du Mayeur
Sièges
ECOLO
Les Communaux
Liste du Mayeur
Brugelette Ensemble
13
1
2
7
3
Section Code postal
Brugelette
Cambron-Casteau
Attre
Mévergnies
Gages
7940
7940
7941
7942
7943
Code INS 51012
Zone téléphonique 068
Démographie
Gentilé Brugelettois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
3 776 ()
49,34 %
50,66 %
132,12 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
22,75 %
63,29 %
13,96 %
Étrangers 8,85 % ()
Taux de chômage 11,86 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 18 547 €/hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 35′ nord, 3° 51′ est
Superficie
– Terr. non-bâtis
– Terrains bâtis
– Divers
28,59 km2 (2021)
84,54 %
4,52 %
10,95 %
Localisation
Localisation de Brugelette
Situation de la ville au sein de l'arrondissement d'Ath et de la province de Hainaut
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Brugelette
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Brugelette
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de la Région wallonne
Brugelette
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
Brugelette
Liens
Site officiel www.brugelette.be

Au , la population totale de cette commune est de 3 823 habitants.

Sections de commune

modifier
# Nom Superf.
(km²)[1]
Habitants
(2020)[1]
Habitants
par km²
Code INS
1 Brugelette 9,41 1.703 181 51012A
2 Gages 5,50 371 67 51012B
3 Cambron-Casteau 5,25 310 59 51012C
4 Mévergnies-lez-Lens 4,49 582 130 51012D
5 Attre 3,80 741 195 51012E

Histoire

modifier

Sur la Dendre orientale, 'Attre' formait avec Arbre (entité d'Ath) une seigneurie qui fut successivement aux mains des familles d'Arbre, de Lalaing (XVe siècle), de Croy (1502), de Buignies (1510), puis passa aux Franeau d'Hyon, devenues comtes de Gommegnies au XVIIIe siècle. Ceux-ci vendirent leurs biens aux Duval de Beaulieu durant la période française. Plusieurs abbayes hennuyères y possédaient aussi des terres, notamment l'alleu de Baschien, donné en 1125 à l'abbaye de Liessies, et la ferme d'Eppignies dépendant de l'abbaye d'Épinlieu.

C'est à Attre que, 28 septembre 1624, les Français enlevèrent Tilly, le général des Impériaux.

De 1835 à 1854, des jésuites français, exilés de France par la Révolution puis d’Espagne par les guerres carlistes, ouvrirent un collège jésuite à Brugelette afin de répondre à la demande de libre choix d’enseignement de familles du Nord de la France : il se dédia à l’éducation des jeunes Français, tout en accueillant un contingent d'élèves belges. Rendu moins nécessaire par l’assouplissement de l’enseignement (loi de 1850) et la fin de l’interdiction d’enseignement des jésuites en France, le collège ferma en 1854.

 
L'hôtel communal (1898/1908).

Patrimoine

modifier
  • Le joyau de la commune est le splendide château construit en style Louis XV à partir de 1752 par François-Philippe-Joseph Franeau de Gommegnies et aujourd'hui propriété de la famille de Meester de Heyndonck ; il fut souvent la résidence des archiducs Albert et Marie-Christine, Gouverneurs royaux des Pays-Bas autrichiens. En 1831, le comte Duval y installa le premier haras de Belgique.

Certains prétendent que le grand architecte Dewez est l'auteur des plans du Château d'Attre. Toutefois, ceux-ci n'ayant pas été conservés, il ne peut y avoir aucune certitude à ce sujet. De plus, une incompatibilité de dates rend peu vraisemblable le fait que l'architecte Dewez ait pu signer lui-même cette reconstruction. Mais il est hors de doute que, si elle n'est pas l'œuvre du maître en personne, elle est celle de l'un de ses élèves.

Vie culturelle

modifier

Evolution démographique

modifier

Démographie: Avant la fusion des communes

modifier
  • Source: DGS recensements population

Démographie : Commune fusionnée

modifier

Elle comptait, au début 2024, 3 863 habitants (1 912 hommes et 1 951 femmes), soit une densité de 135,12 habitants/km²[3] pour une superficie de 28,59 km².

En tenant compte des anciennes communes entraînées dans la fusion de communes de 1977, on peut dresser l'évolution suivante[4] :


Les chiffres des années 1831 à 1970 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source: DGS , de 1831 à 1981=recensements population; à partir de 1990 = nombre d'habitants chaque 1 janvier

Armoiries

modifier
 
Blason de Brugelette
Blasonnement : De gueules à la fasce d'or accompagnée en chef d'une divise vivrée du même.
Source du blasonnement : Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia, , p. 198



Politique

modifier
Titulaires de la fonction de bourgmestre de Brugelette 
IdentitéPériodeDurée
DébutFin
André Desmarlières (d)[6],[7]

Notes et références

modifier

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :