Archives départementales de Saône-et-Loire

service d'archives du département de Saône-et-Loire, France

Archives départementales de Saône-et-Loire
Informations générales
Type Archives départementales
Ampleur 22 km
Période dès XIe siècle
Bâtiment
Bâtiment Tour des Archives
Construction 1970
Destination initiale Archives départementales
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Ville Mâcon
Adresse 1 place des Carmélites
Coordonnées 46° 18′ 32″ nord, 4° 50′ 05″ est
Site web archives71.fr
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Archives départementales de Saône-et-Loire
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
(Voir situation sur carte : Saône-et-Loire)
Archives départementales de Saône-et-Loire
Géolocalisation sur la carte : Mâcon
(Voir situation sur carte : Mâcon)
Archives départementales de Saône-et-Loire

Les archives départementales de Saône-et-Loire sont un service du conseil départemental de Saône-et-Loire, chargé de collecter les archives, de les classer, les conserver et les mettre à la disposition du public. La tour accueillant ce service a reçu le Label « Patrimoine du XXe siècle » depuis 2015.

HistoireModifier

La construction de l'édifice est née dans le contexte de mise en place dans les années 1960 d'une politique systématique d’équipement du territoire par la direction des archives de France[1]. La tour est alors conçue pour conserver, restaurer et consulter les archives.

Imaginée par l'architecte Henri Palazzi, elle est édifiée entre 1965 et 1970 sur l'emplacement d'un ancien couvent de Carmélites[2] qui fut victime de la volonté des pouvoirs publics à raser la moitié du plateau de la Baille à cause des habitations insalubres[3]. À l'origine, elle accueillait les archives départementales et la bibliothèque municipale de Mâcon.

En 1974, les Archives départementales de Saône-et-Loire furent le premier dépôt d'archives départementales à introduire l'usage de l'informatique dans la gestion de fonds documentaires.

Le , le préfet de Région Éric Delzant attribue à la tour (construite sur vingt-deux niveaux), sur proposition de la directrice régionale des affaires culturelles, le label Patrimoine du XXe siècle[4].

PrésentationModifier

La tour est la plus haute de la ville puisqu'elle culmine à 50 mètres et possède 20 étages[2]. À l'intérieur, les archives du IXe siècle à aujourd'hui sont entreposées sur 22 kilomètres linéaires.

Site internetModifier

Les Archives départementales de Saône-et-Loire se sont dotées il y a plusieurs années d'un site internet disposant d'un important fonds d'archives numérisées mises en ligne.

Sous cette rubrique « En ligne » figure entre autres une entrée « Patrimoine mobilier et immobilier » regroupant plusieurs inventaires. Le premier mis en ligne est celui des édifices et des objets recensés dans les années 1960-1980 par Anne-Marie et Raymond Oursel au titre de l’Inventaire du patrimoine départemental ; s’y sont ajoutés l’inventaire des édifices ayant servi d’écoles communales et de mairies-écoles de 1800 à 1940 (dressé par Alain Dessertenne, Jean-François Rotasperti et Françoise Geoffray), celui des orgues de Saône-et-Loire (LAB) et, plus récemment, l’Inventaire campanaire des édifices romans de Bourgogne (ACIRENE).

Collection « Histoire et Monuments »Modifier

Anne-Marie Oursel, soutenue par son époux, Raymond Oursel, a supervisé la parution d'une série de volumes (au nombre de seize) édités par les Archives départementales de Saône-et-Loire avec le soutien du conseil général de Saône-et-Loire, volumes publiés dans le cadre d'une collection ayant eu pour titre, successivement : « Inventaire départemental des Monuments et Richesses d'art » puis « Histoire et Monuments de Saône-et-Loire »[5]. Nombre de communes concernées : 138 sur les 574 que comptait alors le département de Saône-et-Loire.

DirecteursModifier

De 1836 à nos jours, les Archives départementales de Saône-et-Loire ont eu huit directeurs successifs :

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Michel Duchein, Bâtiments d’archives, vingt ans d’architecture française, Paris, Direction des Archives de France, Presses universitaires de France, , 74 p.
  • André Jeannet, Au service des chercheurs et de tous les citoyens : les archives départementales, revue « Images de Saône-et-Loire » n° 46 (été 1981), pp. 3-6.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Édifices Labellisés en Saône-et-Loire », sur culturecommunication.gouv.fr
  2. a et b « Archives départementales de Saône-et-Loire, Mâcon », sur journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr,
  3. « Archives départementales et bibliothèque municipale », sur caue-observatoire.fr
  4. Rodolphe, « Mâcon : Le quartier de Bioux et l'immeuble Mozart labellisés "Patrimoine du XXe siècle" », sur macon-infos.com, (consulté le 25 février 2017)
  5. « Au service du patrimoine : la collection Histoire et Monuments », article de Fernand Nicolas paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 121 (mars 2000), pages 20 à 22.