Ananouri

ensemble fortifié de Géorgie
Ananouri
Ananuridc2.jpg
Ananouri
Présentation
Type
Fondation
XVIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Monuments culturel immobilier d'importance nationale (d)
Liste indicative du patrimoine mondial (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
(Voir situation sur carte : Géorgie)
Red pog.svg

Ananouri (géorgien : ანანური) est une forteresse remontant au XIIIe siècle située en Géorgie sur la route militaire géorgienne, à 70 km de Tbilissi. Le complexe avec deux églises abrite un monastère orthodoxe. Elle fait partie de la liste indicative de la liste du patrimoine mondial en Géorgie[1].

Ananouri.
Façade Est de l'église de la Mère de Dieu, Ananouri.
Inscriptions.
Sousterrainananuri.JPG

GéographieModifier

La forteresse domine la rivière Aragvi et le lac de retenue de Jinvali (construit en 1986), à l'endroit où la rivière Vedzatkhevi se jette dans l'Aragvi. Elle contrôlait l'accès aux régions historiques de Pchavie et Khevsourétie ainsi qu'à la Ciscaucasie.

HistoireModifier

La forteresse était le siège des ducs (eristavi) d'Aragvi, une dynastie régnant sur la région depuis le XIIIe siècle. Le complexe actuel date du XVIIe siècle.

En 1739 la forteresse est mise à sac et incendiée par les troupes d'un duché rival, les Chanche de Ksani. Les Aragvi sont exterminés et les Chanche prennent le pouvoir. Quatre ans plus tard une révolte paysanne les renverse et le roi Teimouraz II est invité à régner sur la forteresse. Il doit à son tour réprimer une révolte paysanne en 1746 avec l'aide de Irakli II.

La forteresse est utilisée à des fins militaires jusqu'au XIXe siècle.

ArchitectureModifier

  • Forteresse du haut
    • fortifications,
    • petite église de la Vierge, sanctuaire des ducs de l'Aragvi,
    • tour de défense de Chéoupavori,
    • grande église de l'Assomption (1689), avec inscriptions extérieures et fresques intérieures,
  • Forteresse du bas, Kvémo Ananuri : habitations, ruines d'édifices anciens (dont une église arménienne),

ProximitéModifier

  • Forteresse de Jinovani, Complexe d'Aventsi,
  • Vallée de l'Aragvi Chavi (noire, ouest) : forteresse Tsikhisdziri, Mzetsveri église Saint-Georges, complexe Mtavarta, forteresse Méré, Pasanauri...
  • Vallée de l'Aragvi Pchavi (pshave, est) : complexe Bziani, Magaroskari (église), Vzaha Pchavela House Museum, Khomi (Rsort Vajas Tskaro), Iakhsaris Khati...
  • sud : Tours de Chinti, Jinvali, Doucheti, Bodorna, église de Sakramouli, église Saint-Georges de Zemoubani, complexe de Davati, église d'Akhatani, monastère d'Archili...

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

LiensModifier

NotesModifier