Amiral Makarov

navire de guerre

Amiral Makarov
(Адмирал Макаров)
Image illustrative de l’article Amiral Makarov
L’Amiral Makarov dans les années 1908-1909
Type Croiseur cuirassé
Classe Baïan
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Russia.svg Marine impériale russe
Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Chantier naval Compagnie française des forges et des chantiers navals de la Méditerranée à La Seyne-sur-Mer France
Quille posée
Lancement
Armé
Statut désarmé le
Équipage
Équipage 577 officiers et marins
Caractéristiques techniques
Longueur 138.81 mètres
Maître-bau 17,05 m
Tirant d'eau 6,05 m
Déplacement 7 890 tonnes
Propulsion 2 machines à triple expansion verticale (TEV), 26 chaudières à charbon type Belleville
Puissance 13 320 ch
Vitesse 21,08 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage
  • ceinture : 60 à 175 mm
  • Ponts : 30 mm
  • Tourelles : 30 à 132 mm
  • casemates : 80 mm
  • kiosque : 136 mm
Armement
  • 2 × 203 mm
  • 8 × 152 mm
  • 22 × 75 mm
  • 8 × 7,62 mm

1915-1916 :

  • 3 × 203 mm
  • 12 × 152 mm
  • 2 × 75 mm
  • 2 × 47 mm
  • 2 × 7,62 mm
  • 2 tubes lance-torpilles de 457 mm
Carrière
Port d'attache Kronstadt

L’Amiral Makarov (orthographié Makaroff dans la presse française de l'époque) en russe : Адмирал Макаров, est un croiseur cuirassé en service dans la Marine impériale de Russie de 1906 à 1917, et dans la Marine soviétique de 1917 à 1922. Il appartient à la classe Bayan. Ses sister-ships sont le Pallada, le Bayan et le Bayan II. Il devait son nom au vice-amiral Makarov.

ServiceModifier

Le navire est bâti en France et lancé le .

Après le séisme à Messine de 1908, l’Amiral Makarov porte secours à la population sinistrée. Au cours de la Première Guerre mondiale, il prend part à la défense du golfe de Riga. Il participe notamment à la bataille de l'île de Gotland de et à celle du détroit de Muhu en 1916 contre des bâtiments de la Marine impériale allemande. En , il est mis hors service.

Le , il est rayé de la liste des effectifs de la Marine soviétique[1].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (ru) SE, AD Fedechkine. Les croiseurs « Amiral Makarov », « Pallada », « Bayan ». 2006, Galea éditeur, 2006.
  • (ru) A.G. Hanse : Croiseur « Amiral Makarov », flotte russe, publié à Saint-Pétersbourg jusqu'en 1917, Rishar
  • (ru) R.M. Melnykov Croiseur blindé de type Amiral Makarov. 19061925, M.A Leonov, 2006.

SourceModifier

Sur les autres projets Wikimedia :