Sedjefakarê Amenemhat

pharaon égyptien
(Redirigé depuis Amenemhat VII)

Sedjefakarê Amenemhat VII
Image illustrative de l’article Sedjefakarê Amenemhat
Une paire de sceaux-cylindre du roi trouvée au Fayoum
Période Deuxième Période intermédiaire
Dynastie XIIIe dynastie
Fonction roi
Prédécesseur Aoutibrê Hor Ier ?
Sebkay ?
Successeur Khoutaouyrê Ougaf
Famille
Père Sebkay ?

Sedjefakarê Amenemhat VII est un roi de la XIIIe dynastie.

AttestationsModifier

Il est mentionné sur le Canon royal de Turin (7.18)[1].

Sedjefakarê Amenemhat est attesté sur un piédestal de barque du temple de Montou à Médamoud, sur lequel il y a également des inscriptions de Khoutaouyrê Ougaf, son probable successeur. De plus, on connaît un scarabée, un sceau-cylindre à Gebelein, des sceaux-cylindres au Fayoum et un graffiti se trouvant dans la pyramide de Khouit II (épouse de Téti) à Saqqarah.

Au cours de sa première année de règne, les dernières marques de relevé du niveau du Nil ont été appliquées dans la région de Semna/Kumma. Il s'écoule environ 70 ans entre cette date et la première marque de la première année d'Amenemhat III.

IdentitéModifier

Une hypothèse radicale est venue de Kim Ryholt, qui a suggéré la lecture du nom du roi Sebkay était Seb-Kay, se traduisant par Kay, le fils de Seb correspondant à deux rois et comblant ainsi une lacune dans la liste des rois de Turin avant Sedjefakarê Amenemhat. De plus, dans cette reconstruction, le nom complet du nom de Sa-Rê de Sedjefakarê Amenemhat est Kay-Amenemhat, et donc serait lu Amenemhat, le fils de Kay, établissant ainsi une ligne dynastique composée de trois rois : Seb, son fils Kay, et le fils de ce dernier, Amenemhat[1]. L'interprétation de Ryholt est considérée comme audacieuse et controversée par certains égyptologues[2].

TitulatureModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Kim Steven Bardrum Ryholt, The Political Situation in Egypt during the Second Intermediate Period (= Carsten Niebuhr Institute Publications. Bd. 20). Museum Tusculanum Press, Copenhagen 1997, p. 219, File 13/20.
  2. Thomas Schneider, in Erik Hornung, Rolf Krauss, and David A. Warburton (eds) Ancient Egyptian Chronology, Brill, Leiden – Boston, 2006, p. 178-179.