Ouvrir le menu principal

Ambassade de France en Namibie

bâtiment en Namibie

Ambassade de France en Namibie
Drapeau de la France
France
Lieu 24 Wilemien Street - Lugwisdorf
Windhoek
Coordonnées 22° 33′ 18″ sud, 17° 05′ 05″ est
Ambassadeur Claire Bodonyi
Nomination Avril 2019
Site web http://ambafrance-na.org/

Géolocalisation sur la carte : Namibie

(Voir situation sur carte : Namibie)
Ambassade de France en Namibie

Voir aussi : Ambassade de Namibie en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France en Namibie est la représentation diplomatique de la République française auprès de la République de Namibie. Elle est située à Windhoek, la capitale du pays, et son ambassadrice est, depuis 2017, Claire Bodonyi.

Sommaire

AmbassadeModifier

L'ambassade est située au 24 Wilemien Street dans le quartier de Lugwisdorf à Windhoek. Le Consulat de Johannesburg est désormais compétent pour toutes les affaires consulaires de Namibie.

HistoireModifier

Ambassadeurs de France en NamibieModifier

De À Ambassadeur
1990 1994 Alain Dementhon[1]
1994 1998 Frédéric Baleine du Laurens
1998 2002 Eugène Berg
2002 2006 Philippe Perrier de la Bâthie
2006 2008 Philippe Bossière
2008 2013 Jean-Louis Zoël
2013 2017 Jacqueline Bassa-Mazzoni
2017 auj. Claire Bodonyi[2]

Relations diplomatiquesModifier

Aucun passé colonial ne relie les deux pays. La France a été particulièrement active sur le dossier de l’indépendance de la Namibie au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, notamment à la fin des années 1970 au sein du groupe de contact mis en place pour obtenir de l’Afrique du Sud la mise en œuvre des décisions de la communauté internationale (résolution 435).

Après 1981, c'est-à-dire après l'élection du président François Mitterrand et la nomination de Claude Cheysson comme ministre des Relations extérieures, elle a refusé, entre autres positions, qu’un lien fût établi entre l’indépendance namibienne et le retrait du contingent cubain d’Angola. La SWAPO, mouvement reconnu comme seul et authentique représentant du peuple namibien par la communauté internationale (ONU et OUA), a alors ouvert un bureau à Paris.

Cette indépendance a été obtenue le . Fait assez peu courant dans l'histoire diplomatique, la France avait, quelques mois auparavant, envoyé à Windhoek une sorte d'ambassadeur, un représentant officiel, même si son appellation exacte était chef de la mission diplomatique d'observation. À l’époque se déployait le Groupe d’assistance des Nations unies pour la période de transition en Namibie (GANUPT) (en anglais, « United Nations Transition Assistance Group » (UNTAG)), la force de maintien de la paix des Nations unies chargée d'appuyer le processus de paix et de surveiller les élections devant conduire à l’Assemblée nationale constituante et à l’indépendance.

ConsulatModifier

Communauté françaiseModifier

Au 31 décembre 2016, 234 Français sont inscrits sur le registre consulaire en Namibie[3].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
191151176192
2005 2006 2007 2008
199218233246
2009 2010 2011 2012
257270293300
2013 2014 2015 2016
257259239234
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électoralesModifier

Depuis la loi du [4] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant l'Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie et le Swaziland élisent pour six ans trois conseillers consulaires. Ces derniers ont trois rôles :

  1. ils sont des élus de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. ils appartiennent à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. ils intègrent le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, la Namibie appartenait jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Johannesburg[5], comprenant aussi l'Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, le Swaziland, la Zambie et le Zimbabwe, et pourvoyant un siège. La Namibie appartient désormais à la circonscription électorale « Afrique centrale, australe et orientale » dont le chef-lieu est Libreville et qui désigne cinq de ses 37 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[6].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, la Namibie dépend de la 10e circonscription.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier