Ouvrir le menu principal

Amargatitanis macni

Amargatitanis (« Géant de la Amarga ») est un genre éteint de dinosaures sauropodes diplodocoïdes, de la famille des Dicraeosauridae[2]. Il vivait au cours du Crétacé inférieur (Hauterivien à Barrémien), il y environ 130 Ma (millions d'années), dans la province de Neuquén en Argentine, où il été découvert dans la formation géologique de la Amarga.

Une seule espèce est rattachée au genre : Amargatitanis macni, décrite par Sebastián Apesteguía en 2007[1].

DécouverteModifier

L'holotype, référencé MACN PV N53, a été découvert en 1983 par le paléontologue argentin José Bonaparte. Il consiste en deux vertèbres caudales, un ischion droit,et une patte arrière droite partielle.

ClassificationModifier

À partir de restes fossiles aussi partiels, la classification d'Amargatitanis s'avère délicate.

En 2007, la description originale des fossiles le considère comme un possible titanosaurien[1].

En 2012 et 2013, deux publications poointent le fait que deux syntypes du genre, une omoplate (MACM PV N34) et six vetèbres caudales (MACN PV N51) ont en fait été découverts sur un site différent de l'holotype[3],[4].

En 2016, Pablo Ariel Gallina confirme que l'assemblage de fossiles précédemment décrit était une chimère paléontologique. Il étudie l'ensemble des éléments fossiles disponibles, dont certains non encore décrits, et conclut qu'Amargatitanis appartient à la faille des dicraeosauridé et qu'il s'agit ainsi du second genre de dicraeosauridés présent dans la formation de la Armaga avec Amargasaurus[5].

Article détaillé : Dicraeosauridae.

Voir aussiModifier

Références taxinomiquesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Sebastián Apesteguía, « The sauropod diversity of the La Amarga Formation (Barremian), Neuquén (Argentina) », Gondwana Research, vol. 12, no 4,‎ , p. 533–546 (DOI 10.1016/j.gr.2007.04.007)
  2. (en) Pablo Ariel Gallina, « Reappraisal Of The Early Cretaceous Sauropod Dinosaur Amargatitanis macni (Apesteguía, 2007), From Northwestern Patagonia, Argentina », Cretaceous Research, vol. 64,‎ , p. 79–87 (DOI 10.1016/j.cretres.2016.04.002, lire en ligne)
  3. (en) M. D. D'Emic, « The early evolution of titanosauriform sauropod dinosaurs », Zoological Journal of the Linnean Society, vol. 166, no 3,‎ , p. 624–671 (DOI 10.1111/j.1096-3642.2012.00853.x)
  4. (en) Philip D. Mannion, Paul Upchurch, Rosie N. Barnes et Octávio Mateus, « Osteology of the Late Jurassic Portuguese sauropod dinosaur Lusotitan atalaiensis (Macronaria) and the evolutionary history of basal titanosauriforms », Zoological Journal of the Linnean Society, vol. 168,‎ , p. 98–206 (DOI 10.1111/zoj.12029, lire en ligne)
  5. (en) Pablo Ariel Gallina, « Reappraisal Of The Early Cretaceous Sauropod Dinosaur Amargatitanis macni (Apesteguía, 2007), From Northwestern Patagonia, Argentina », Cretaceous Research, vol. 64,‎ , p. 79–87 (DOI 10.1016/j.cretres.2016.04.002, lire en ligne)