Ouvrir le menu principal

Diplodocoidea

(Redirigé depuis Flagellicaudata)

DescriptionModifier

Les Diplodocoidea sont habituellement munis d'un long cou horizontal, d'une queue démesurément longue et de membres antérieurs et postérieurs relativement étroits et de hauteur semblable. Ils se distinguent des autres sauropodes par un crâne allongé et faiblement élevé, des narines externes fortement rétractées vers l'arrière du crâne et un museau rectangulaire pourvu de dents longilignes formant un véritable peigne au niveau des mâchoires.

Certains Diplodocoidea comme Seismosaurus, Supersaurus, Argentinosaurus, Turiasaurus... furent gigantesques, atteignant des tailles de plus de 30 mètres de longueur. Les Diplodocoidea comprennent ainsi certains des animaux terrestres les plus grands à avoir existé sur notre planète. D'autres en revanche furent relativement petits et munis d'un cou particulièrement court, comme le Dicraeosauridae Brachytrachelopan. Ce raccourcissement du cou est lié à la colonisation d'une nouvelle niche écologique occupée par des animaux brouteurs comme les thyréophores et les cératopsiens. Certains Dicraeosauridae avaient une silhouette particulièrement remarquable pour des sauropodes, en raison des extensions dorsales de leurs vertèbres, comme Amargasaurus ou Bajadasaurus.

SystématiqueModifier

TaxonomieModifier

 
Diagramme de répartition stratigraphique des Diplodocoidea selon Paul Sereno et al. en 2007[2].

ClassificationModifier

L'analyse phylogénétique des Diplodocoidea réalisée par Emanuel Tschopp, Octavio Mateus et Roger B.J. Benson en 2015 conduit au cladogramme suivant[3] :

Diplodocoidea

Haplocanthosaurus priscus  


Diplodocimorpha
Rebbachisauridae

Zapalasaurus bonapartei



Limaysaurinae

Cathartesaura anaerobica



Limaysaurus tessonei



Nigersaurinae

Nigersaurus taqueti  



Demandasaurus darwini





Flagellicaudata
Dicraeosauridae

Dyslocosaurus polyonychius





Suuwassea emilieae



Dystrophaeus viaemalae





Brachytrachelopan mesai  




Amargasaurus cazaui  



Dicraeosaurus hansemanni  






Diplodocidae

Amphicoelias altus



Apatosaurinae

? Apatosaurinae gen. et sp. nov.





Apatosaurus ajax



Apatosaurus louisae  





Brontosaurus excelsus  




Brontosaurus yahnahpin



Brontosaurus parvus  






Diplodocinae

? Diplodocinae gen. et sp. nov.




Tornieria africana





Supersaurus lourinhanensis



Supersaurus vivianae  





Leinkupal laticauda




Galeamopus hayi





Diplodocus carnegiei  



Diplodocus hallorum





Kaatedocus siberi



Barosaurus lentus














Voir aussiModifier

Références taxinomiquesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Kristina Curry Rogers & Jeffrey Wilson, The Sauropods: Evolution and Paleobiology, University of California Press, , 358 p.
  • (en) Virginia Tidwell & Kenneth Carpenter, Thunder-Lizards: The Sauropodomorph Dinosaurs, Indiana University Press, , 512 p.

Liens externesModifier

  • voir(en) Diplodocoidea sur Kheper.
  • voir(en) Diplodocoidea sur Thescelosaurus.

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) P. Upchurch. 1995. The evolutionary history of sauropod dinosaurs. Philosophical Transactions of the Royal Society of London B 349:365-390
  2. a et b (en) PC Sereno, JA Wilson, LM Witmer, JA Whitlock, A Maga et al., « Structural Extremes in a Cretaceous Dinosaur », PLoS ONE, vol. 2, no 11,‎ , e1230 (PMID 18030355, PMCID 2077925, DOI 10.1371/journal.pone.0001230)
  3. a b c et d (en) Emanuel Tschopp, Octavio Mateus & Roger B.J. Benson (2015), « A specimen-level phylogenetic analysis and taxonomic revision of Diplodocidae (Dinosauria, Sauropoda) », PeerJ 3:e857; DOI:10.7717/peerj.857 https://peerj.com/articles/857/
  4. (en) Carpenter, K. (2006). "Biggest of the big: a critical re-evaluation of the mega-sauropod Amphicoelias fragillimus." In Foster, J.R. and Lucas, S.G., eds., 2006, Paleontology and Geology of the Upper Jurassic Morrison Formation. New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin 36: 131-138.