Amarg est un terme polysémique amazigh désignant la poésie à caractère lyrique emplie de : « chagrin d'amour, chant d'amour, regret, émotion, affection et nostalgie ». Généralement utilisé en chleuh du Souss mais aussi en tamazight du Moyen Atlas pour désigner un souvenir nostalgique. Cela peut-être une nostalgie liée à l'amour, issu d'une souffrance profonde, évoqué à l'occasion d'absence de l'amant ou à la suite d'une séparation (voyage ou mort), ou encore une nostalgie du pays « avoir le mal du pays ».

Dans le Souss, le mot amarg est le concept qualifiant la poésie évoquant un processus de création et un corpus de production poétique. Le vers en tachelhit qui suit, attribué à Sidi Hammou, illustre ce sentiment d'amarg, qui traduit un manque ou une privation.

Amarg iceddan ay illa
Yan yaggugen win-st
Celui qui vit loin de son amour
Connaît une souffrance extrême

BibliographieModifier

  • Amarg : Chants et poésie amazighs (Sud-Ouest du Maroc) édition bilingue
  • [1] Amarg: Chants et poésies amazyghs - (Sud Ouest du Maroc)Par Abdallah El Mountassir

Voir aussiModifier