Ouvrir le menu principal
Amélie de Hohenzollern-Sigmaringen
Biographie
Titulature Princesse de Hohenzollern-Sigmaringen
Princesse de Saxe-Altenbourg
Dynastie Maison de Hohenzollern-Sigmaringen
Nom de naissance Amalie Antoinette Karoline Adrienne Prinzessin von Hohenzollern-Sigmaringen
Naissance
Château de Sigmaringen (Principauté de Hohenzollern-Sigmaringen)
Décès (à 25 ans)
Château de Sigmaringen (Principauté de Hohenzollern-Sigmaringen)
Sépulture Sigmaringen
Père Charles de Hohenzollern-Sigmaringen (1785-1853)
Mère Antoinette Murat (1793-1847)
Conjoint Édouard de Saxe-Altenbourg (1804-1852)
Enfants Thérèse de Saxe-Altenbourg (1836-1914)
Antoinette de Saxe-Altenbourg (1838-1908)
Louis de Saxe-Altenbourg (1839-1844)
Jean de Saxe-Altenbourg (1841-1844)
Religion Catholicisme romain
Description de l'image Hohenzollern-Sigmaringen.JPG.

La princesse Amélie de Hohenzollern-Sigmaringen (en allemand, Amalie Antoinette Karoline Adrienne Prinzessin von Hohenzollern-Sigmaringen), née le au château de Sigmaringen[1], et y décédée le [1], seconde fille de Charles de Hohenzollern-Sigmaringen (1785-1853) et d'Antoinette Murat (1793-1847), est un membre de la famille princière de Hohenzollern-Sigmaringen, devenue par mariage princesse de Saxe-Altenbourg.

Mariages et familleModifier

Amélie de Hohenzollern-Sigmaringen épouse au château de Sigmaringen le Edouard, prince de Saxe-Altenbourg (né le à Hildburghausen, dans le duché de Saxe-Hildburghausen, et décédé le à Munich, dans le royaume de Bavière), douzième et dernier enfant du duc Frédéric Ier de Saxe-Hildburghausen (1763-1834) et de son épouse la princesse Charlotte de Mecklembourg-Strelitz (1769-1818).

Quatre enfants sont issus de cette union[2],[3] :

Amélie meurt quelques jours après avoir mis au monde son dernier fils.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, p. 223
  2. Detlev Schwennicke, Europaïsche Stammtafeln, Neue Folge, Band I.1 Tafel 163, Frankfurt am Main, 1998
  3. Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome I Hesse, Reuss, Saxe, p. 521