Also Known As Africa

Also Known As Africa (AKAA) est une manifestation d'art contemporain, organisée à Paris depuis 2016, et consacrée aux artistes vivant en Afrique ou d’origine africaine.

HistoriqueModifier

Le lancement de cette manifestation est prévue initialement en . Le projet, conçu par Victoria Mann, ambitionne de rivaliser avec une foire de Londres, consacré à l’art contemporain africain, 1:54 (en), et créée en 2013. Cet événement parisien est ouvert aux artistes africains (et galeries) vivant sur place ou dans la diaspora, mais aussi à quelques artistes (et galeries) entretenant des liens forts avec ce continent. Elle présente également des œuvres dans le design[1],[2]. Finalement, cette première édition prévue en 2015 est annulée, suite aux attentats perpétrés à Paris le 13 novembre, comme d’autres manifestations artistiques dans la même période[3].

La première édition de cette foire artistique a donc lieu en , et rassemble une trentaine de galeries au Carreau du Temple[4]. La plupart des œuvres se vendent quelques milliers d’euros. Mais une création de Naomi Wanjiku Gakunga, artiste nigériane, se vend à 25 000 euros. Et une institution parisienne, le Centre Pompidou y acquiert une série de Mario Macilau, photographe du Mozambique. Cette foire AKAA se pérennise les années suivantes[5].

La troisième édition, en 2018, rassemble plus d’une quarantaine de galeries, soit environ 130 artistes, ce qui est comparable à la diversité existante pour la foire londonienne 1:54 (en), la même année[6],[7],[8].

RéférencesModifier

  1. Roxana Azimi, « Akaa : nouveau rendez-vous de l’art africain contemporain à Paris », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Roxana Azimi, « Akaa, première foire d’art contemporain et de design africain du 3 au 6 décembre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Roxana Azimi, « Le marché de l’art n’a pas la tête à faire la foire », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Philippe Dagen, « Nouvelles expressions d’Afrique. La première édition de la Foire d’art africain AKAA rassemble trente galeries à Paris, jusqu’au 13 novembre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Angélique Diomé, « Le "Paris" africain de Victoria Mann », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  6. Philippe Dagen, « Foire : toute la diversité de l’art africain à l’AKAA », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. « Art contemporain : la foire AKAA à Paris pour casser les clichés », Le Point,‎ (lire en ligne)
  8. Nicolas Michel, « Art contemporain : plus de 130 artistes africains à Paris pour la foire AKAA », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier

Site officiel