Alliance internationale des éditeurs indépendants

association professionnelle

L' Alliance internationale des éditeurs indépendants est une association de droit français à but non lucratif connue en particulier pour ses travaux sur le label « Livre équitable » et sur la notion de bibliodiversité. Elle est née en 2002, à la suite de la rencontre de professionnels du livre à Paris en 2001.

Alliance internationale des éditeurs indépendants
Cadre
Type
Pays
Organisation
Site web

Elle est soutenue durablement ou ponctuellement par des institutions comme la fondation Charles Léopold Mayer, la fondation Ford, l'Unesco, l'Union latine, l'Organisation internationale de la francophonie, la fondation Prince Claus.

ActivitésModifier

  • Depuis 2002, l'Alliance internationale des éditeurs indépendants met en place progressivement un réseau international d'éditeurs — aujourd’hui 80 éditeurs de 45 nationalités — qui travaillent ensemble à des projets éditoriaux solidaires.
  • En 2004, cette association crée un label, « Livre équitable », qui suscite l'intérêt de professionnels du livre (éditeurs et libraires), d'institutions culturelles (UNESCO[1]) et de journalistes[2]. Depuis, plusieurs ouvrages ont été labellisés « Livre équitable » par des éditeurs francophones[3].
  • En 2005, l'Alliance des éditeurs indépendants lance un appel à la « bibliodiversité »[4]. Ainsi, plusieurs actions ont été menées dont l'organisation de deux rencontres internationales[5] en partenariat avec des institutions comme l'Unesco[6] et l'Union latine[7].
  • L'Alliance publie des dossiers spécialisés (collection « État des lieux de l'édition ») à destination des professionnels du livres. Les auteurs de ces dossiers sont des professeurs d'université[8] et/ou des éditeurs indépendants[9].
  • Enfin, l'Alliance gère un centre de ressources spécialisées, mène des actions de plaidoyer en faveur de la liberté d'édition, de l'édition indépendante et de la bibliodiversité.

Notes et référencesModifier

  1. (en) The Alliance of independent publishers organizes the first international conference of independent publishing sur le site de l'UNESCO.
  2. Alain Beuve Mery, Le Monde des livres du .
    Bruno Lesprit, Le Monde du .
    Radio France État des lieux de l’édition francophone.
    Fabrice Piaut, Livres Hebdo, , "Face au G8".
    Télérama numéro 2945, 21 juin 2006, « L'union fait la littérature ».
  3. Vandana Shiva, La vie n'est pas une marchandise, 2004 - Yves Pedrazzini, La Violence des villes, 2005 - Aminata Sow Fall, Festins de la détresse, 2005 - Henri Rouillé d'Orfeuil, La Diplomatie non-gouvernementale, 2006 - Peggy Antrobus, Le mouvement mondial des femmes, 2007 - livres coédités par 12 éditeurs francophones.
  4. Concept proche de celui de diversité culturelle.
  5. Les assises de la Bibliodiversité, 1 au , Paris, sous le haut patronage de l'Unesco.
    Les éditeurs indépendants du monde latin et la bibliodiversité, 27-30 novembre 2005, Guadalajara, Mexique.
  6. (en) Declaration by independent publishers from the Latin World sur le site de l'UNESCO.
  7. Parution de la publication « Des paroles et des actes pour la bibliodiversité » par l’Alliance des éditeurs indépendants, en partenariat avec l’Union latine.
  8. Luc Pinhas, université Paris 13.
  9. Gilles Colleu, ancien élève de Jean-Marie Bouvaist, a enseigné à ses côtés au sein du DESS métier du livre de Villetaneuse. Il est actuellement professeur associé dans le département métiers du livre de l'IUT d'Aix-en-Provence. Il a créé et dirige avec Jutta Hepke les éditions Vents d'ailleurs et intervient depuis 20 ans comme consultant auprès de petites, moyennes et grandes maisons d'édition.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier