Ouvrir le menu principal
Allégorie de l'Agriculture
Alegoría de la Agricultura.jpg
Artiste
Date
vers 1804-1806
Type
Peinture
Technique
Détrempe sur toile
Diamètre
227 cm
Mouvement
Collection
N° d’inventaire
P02547
Localisation
Musée du Prado, Salle 34 (1er étage), Madrid (Espagne)

L’Allégorie de l'Agriculture (en espagnol : Alegoría de la agricultura ou La Agricultura) est un tableau réalisée par Francisco de Goya vers 1804 - 1806.

DescriptionModifier

 
Estampe no 82 : Esto es lo verdadero des Désastres de la guerre, avec laquelle Werner Hofmann met en relation Allégorie de l'Agriculture.

Le tableau fait partie d'une série de quatre médaillons, avec l’Allégorie des Sciences (Alegoría de la Ciencia), perdue[N 1], l’Allégorie du Commerce (Alegoría del Comercio) et l'Allégorie de l'Industrie (Alegoría de la Industria), toutes deux également conservées au musée du Prado. Ces tableaux expriment les idéaux de l'Illustration et des Lumières[2].

Pour ce tableau, Goya reprend des éléments des compositions des quatre saisons des cartons de tapisserie : il utilise les attributs allégoriques dans des scènes de genre. L'Agriculture est personnifiée par une jeune et belle paysanne[3].

Notes et référencesModifier

Notes
  1. On conserve tout de même une photographie de l'œuvre faite en 1932 après que celle-ci a été restaurée et avant qu'elle a été détruite[1].
Références
  1. Citant Tomlinson 1993, p. 127 et Rose de Viejo 1984, p. 38 : (es) Carlos M. Madrid Casado, « Goya y la ciencia ilustrada », sur nodulo.org (consulté le 31 octobre 2016).
  2. (es) « Fiche de l'Allégorie de l'Agriculture », sur musée du Prado (consulté le 31 octobre 2016).
  3. Werner Hofmann, Goya : Du ciel à l'enfer en passant par le monde, Hazan, (ISBN 9782754107709), p. 176.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Gassier et Juliet Wilson Bareau, Catálogo Goya, no 691.
  • Pierre Gassier, Vie et œuvre de Francisco de Goya: l`oeuvre complet illustré: peintures, dessins, gravures, Office du Livre, Fribourg, 1970, p. 189, no 690
  • (es) Musée du Prado, Museo del Prado: catálogo de las pinturas, Museo del Prado, Madrid, 1972, p. 286, no 2547
  • Charles Yriarte, Goya. Sa biographie. Les fresques, les toiles, les tapisseries, les eaux-fortes et le catalogue de l'oeuvre, Henri Plon, Paris, 1867, p. 128
  • (en) Nigel Glendinning, « Goyas' Patrons », Apollo, no CXIV, 1981, p. 246
  • (es) Nigel Glendinning, Goya. La década de los Caprichos. Retratos 1792-1804, Real Academia de Bellas Artes de San Fernando, Madrid, 1992, p. 39
  • (en) Janis Tomlinson, Goya en el crepúsculo de las Luces, Madrid, Cátedra, , p. 126-135
  • (es) Francisco Calvo Serraller, Goya: la imagen de la mujer, Fundación Amigos del Museo del Prado, Madrid, 2001, p. 226, 334, no 53
  • (es) Isadora Rose de Viejo, « Las alegorías para el palacio madrileño de Godoy », in VV. AA.: Goya, Galaxia Gutenberg, Círculo de Lectores, Madrid, 2002, p. 99-118
  • (en) Isadora Rose de Viejo, « Goya's allegories and the Sphinxes: Commerce, Agriculture, Industry and Science », Burlington Magazine,‎ , p. 34-39
  • (es) Valeriano Bozal, Francisco Goya. Vida y obra, vol. II, TF Editores, Madrid, 2005, p. 13-14.
  • (es) Rosa López Torrijos, « Goya, el lenguaje alegórico y el mundo clásico. La etapa de madurez », Archivo español de arte, vol. LXIX, no 273,‎ (ISSN 0004-0428, lire en ligne)

Liens externesModifier