Alice Lorraine Daly

Alice Lorraine Daly
Miss Alice L. Daly, 5-3-22 LCCN2016846235.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Nationalité
Activité
SuffragisteVoir et modifier les données sur Wikidata

Alice Lorraine Daly () fut une éducatrice américaine, une suffragette, une politicienne, une militante pour le droit des travailleurs et une pacifiste dans le Dakota du Sud. Elle se présenta au poste de gouverneur en 1922 et recueillit plus d'un quart des votes.

Premières annéesModifier

Alice Lorraine Daly naquit au Minnesota. Elle était la fille de George H. Daly et Mary Ellen Egan. Elle grandit à Saint Paul dans le Minnesota et fit ses études à l'université du Minnesota avec quelques cours supplémentaires à l'Emerson College of Oratory (établissement d'enseignement supérieur d'art oratoire Emerson) de Boston[1].

CarrièreModifier

Daly fut enseignante à Pocatello dans l'Idaho dans ses jeunes années[2] et fut l'une des cadres de l'association des professeurs de l'Idaho (Idaho State Teachers’ Association). En 1915 elle déménagea à Madison dans le Dakota du Sud pour y occuper un poste de professeure dans une école normale. Cette année-là, elle fit un discours lors de la grande réunion publique du Dakota organisée pour discuter de la question du droit au suffrage. En 1916, elle devint présidente de la section local du comté de Lake de la Ligue pour le droit de vote universel (Universal Franchise League) et commença à voyager à travers l'État pour y faire des discours en soutien à la cause du droit de vote des femmes. En 1918 elle rencontra avec Belle Leavitt William Jennings Bryan lors d'une visite à Sioux Falls. En 1919, elle devint la première femme à faire un discours au sénat du Dakota du Sud.

Daly fut la présidente de la section locale du Dakota du Sud du Parti féminin pour la paix ( Woman's Peace Party), et représenta cet État au Congrès International (International Congress of Women), qui eut lieu à La Haye en 1915. Après l'accession des femmes au droit de suffrage, elle milita dans la League of Women Voters, dans l'Association Chrétienne des Jeunes Femmes (YWCA), et, pendant la Première Guerre mondiale, pour la Croix Rouge américaine ainsi que pour d'autres organisations dédiées à l'aide des populations lors des guerres[1]. Elle assista à la Conférence panaméricaine sur la question des femmes (Pan-American Conference of Women) en 1922, et donna son avis à partir de son expérience personnelle au Congrès lors d'une séance d'écoute d'avis extérieurs alors que la discussion portait sur la possible adoption de ce qui devint la loi de 1920 sur la marine marchande (Merchant-Marine Act of 1920). Elle y défendit l'idée que cette loi favoriserait les intérêts marchands aux dépens du sort des fermiers.

Daly se présenta, en 1920, à l'élection pour le poste de surintendante de l'État du Dakota du Sud chargée de l'instruction publique. En 1922, elle se présenta à l'élection pour le poste de gouverneur du Dakota du Sud sous l'étiquette de la Ligue non-partisane (Nonpartisan League). Elle choisit le slogan de campagne : "Good Housekeeping in Government." (« Tenir le gouvernement comme l'on tient un ménage »). Elle fut parfois appelée la première femme candidate au poste de gouverneur aux États-Unis. En 1922 elle expliqua qu'elle ne faisait pas campagne contre une personne en particulier. Elle décrivit sa campagne comme une campagne contre certaines conditions de vie, contre les faiblesses du système économique vétuste de l'époque et en faveur d'un système de financement plus moderne basé sur le crédit, la propriété et la gestion publique. La Confrérie des conducteurs de trains (Brotherhood of Locomotive Engineers) lui accorda son soutien. La direction de cette confrérie transmit le message à ses adhérents que Daly était la seule candidate qui était réellement l'amie du peuple. Le journal The Railroad Telegrapher écrivit à destination des syndiqués du rail que : mademoiselle Daly était entière, déterminée et courageuse, une amie de tous ceux qui désiraient bâtir un monde sûr pour les travailleurs des fermes, des magasins, des usines, du rail et des mines. Elle recueillit plus de 46 000 votes et finit troisième. Elle fut choisie pour être candidate à l'élection au Congrès en 1925 (mais elle refusa cette nomination). Elle dirigea le Farmer-Labor Party (Parti Fermier-Ouvrier) du Dakota du Sud pendant de nombreuses années.

Elle fut, à un âge plus avancé, éditrice de la South Dakota Free Press et géra un immeuble d'habitations à Aberdeen dans le Dakota du Sud

Vie privéeModifier

On a dit que Daly avait été fiancée au gouverneur de l'Idaho, James H. Brady , de 1911 à 1913. Ils ne se marièrent jamais. Elle mourut en 1945, à l'âge de soixante-deux ans.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Liz Almlie, « Alice Lorraine Daly », sur History in South Dakota, (consulté le )
  2. (en) « Interesting Course of Lectures », sur Newspapers.com, The Bingham County News,

Liens externesModifier