Alfred Trassy-Paillogues

personnalité politique française

Alfred Trassy-Paillogues
Illustration.
Fonctions
Maire de Yerville

(37 ans, 2 mois et 11 jours)
Prédécesseur Bernard Alexandre
Successeur Thierry Louvel
Conseiller départemental de la Seine-Maritime

(6 ans, 2 mois et 25 jours)
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton d'Yvetot
Prédécesseur Émile Canu
Successeur Didier Terrier
Député de la 10e circonscription
de la Seine-Maritime

(10 ans)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
Législature XIIe et XIIIe
Groupe politique UMP
Prédécesseur Gérard Fuchs
Successeur Dominique Chauvel
Conseiller général de la Seine-Maritime

(33 ans et 9 jours)
Circonscription Canton d'Yerville
Prédécesseur M. Paillogues
Successeur Canton supprimé
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Rouen (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
LR
Diplômé de École nationale des ponts et chaussées
Profession Ingénieur civil

Alfred Trassy-Paillogues, né le à Rouen (Seine-Inférieure), est un homme politique français.

BiographieModifier

Alfred Trassy-Paillogues est né le à Rouen. Il a fait ses études successivement aux lycées Thomas Corneille de Barentin et Pierre Corneille de Rouen, dans la Seine-Maritime, puis à Paris à l'École nationale des ponts et chaussées où il obtient le diplôme d'Ingénieur civil.

Dirigeant d'une entreprise de travaux publics jusqu'en 1993, il commence sa carrière politique en 1982 en devenant conseiller général du canton d'Yerville dans la Seine-Maritime. Un an plus tard, il est élu maire de la commune d'Yerville.

Élu au conseil régional de Haute-Normandie en 1986, il y siège jusqu'en 1993, année où il devient député de la dixième circonscription de la Seine-Maritime. C'est dans le cadre de ce mandat que, fin 1995, le Premier Ministre le place en mission temporaire auprès du Secrétaire d'État aux Finances afin de dégager les axes principaux de la réforme de la réglementation des marchés publics.

Parallèlement, il poursuit son action auprès de la Commission du Développement économique, des Ports, du Tourisme et des Affaires européennes, qu'il préside depuis 1994 au sein du conseil général de la Seine-Maritime, et se voit confier jusqu’en , la responsabilité de Seine-Maritime Expansion, bras séculier du Département en matière de soutien aux entreprises et de développement local.

Battu en 1997 par le socialiste Gérard Fuchs, il est réélu député de la dixième circonscription de la Seine-Maritime le , il est réélu en juin 2007 avec plus de 55 % des voix.

Ses différents travaux, dans le cadre de la Commission des Affaires économiques, de l’Environnement et du Territoire de l’Assemblée nationale, l’ont amené à être rapporteur pour avis de la partie Poste et Télécommunications du Budget du Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. En outre, de à la fin de son mandat, il préside le groupe d’études sur l’automobile à l’Assemblée nationale.

Au sein de l'Assemblée nationale, il faisait partie du groupe UMP.

Il est battu de justesse au second tour des législatives le par la candidate socialiste Dominique Chauvel.

Détail des mandats et fonctionsModifier

Conseil municipal d'Yerville (Seine-Maritime)Modifier

  • 14/03/1983 - 25/05/2020: Maire d'Yerville (Seine-Maritime)

Communauté de communesModifier

Conseil général puis départemental de la Seine-MaritimeModifier

Liens externesModifier