Ouvrir le menu principal

Alfonso de Portugal

Grand maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem

Alfonso de Portugal
Image illustrative de l’article Alfonso de Portugal
Alphonse de la Maison royale de Portugal
par J.-F. Cars, c. 1725
Biographie
Naissance
Coimbra
Décès
Portugal
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Langue Portugais
de la Langue de Castille
Supérieur de l'Ordre
entre et 1203 –vers mi-1206
Chevalier de l'Ordre

Alfonso de Portugal, né en à Coimbra et mort à Santarém, est le 12e supérieur[1] de L'Hospital de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem de 1202 à 1206.

Sommaire

BiographieModifier

On sait peu de chose de ce grand maître, il est considéré comme le fils illégitime du roi Alphonse Ier de Portugal[2]. Il devient chevalier de Saint-Jean de Jérusalem par protection royale[3].

Ne pouvant pas se faire obéir des chevaliers de l'Ordre, ils lui reprochaient d'avoir tenu le chapitre général à la forteresse de Margat hors du royaume de Jérusalem, reproche de bien piètre tenue[3]. Il faut plutôt en chercher la cause dans le fait qu'il n'avait pas tenu de responsabilité dans l'Ordre. Le seul fait saillant de son magistère, la promulgation de nouveau statut élaboré lors du chapitre général qu'on lui reprochait. Il finit pas de démettre de sa charge[3].

Le dernier acte est daté de 1206 et le premier de son successeur date aussi de 1206, on peut donc estimer qu'il abandonne sa charge à mi-1206[2]. C'est la deuxième fois dans l'histoire de l'Ordre qu'un grand maître démissionne. Il se retire au Portugal où il meurt le soi-disant empoisonné[2],[4]. Après sa mort, il est inhumé dans l'église de Sao Joao de Alparao à Lisbonne[5].

Notes et référencesModifier

  1. B. Galimard Flavigny (2006) p. 317-319
  2. a b et c Delaville Le Roulx (1904) p. 130
  3. a b et c Delaville Le Roulx (1904) p. 131
  4. Delaville Le Roulx cite à l'appui de ses dire W. Dugdale, Monasticon Anglicanum, Londres, Calay, Ellis et Bandinel, 1817-1830, 8 vol.
  5. Les Cahiers de l'Histoire, novembre 1961, n° 12 « Souverains et gouvernements du Portugal » p. 41.

Sources bibliographiquesModifier

  • J. Delaville Le Roulx, Les hospitaliers en terre sainte et à Chypre 1100 à 1310, Paris, Ernest Leroux, 1904
  • Bertrand Galimard Flavigny, Histoire de l'ordre de Malte, Perrin, Paris, 2006

AnnexesModifier