Alexeï Danilov

Alexeï Ilitch Danilov
Alexeï Danilov

Naissance
Ouïezd de Souzdal, gouvernement de Vladimir, Russie
Décès (à 84 ans)
Moscou
Origine Soviétique, Russe
Allégeance Drapeau de l'URSS Union soviétique
Arme Red Army flag.svg Armée rouge
Grade Lieutenant-général
Années de service 1916-1968
Commandement 49e corps
21e Armée
12e Armée
17e Armée
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre russo-finlandaise
Guerre civile russe
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de Stalingrad

Alexeï Ilitch Danilov (en russe : Алексе́й Ильи́ч Дани́лов) ; ( - ) était un militaire soviétique, qui fut lieutenant-général à partir de 1943.

BiographieModifier

Alexeï Danilov est né dans le village de Mosin, ouïezd de Souzdal, dans le gouvernement de Vladimir.

Il a servi dans l'armée impériale russe de 1916 à 1917, il est diplômé du collège militaire d'Alekseïevskoïe, une des plus prestigieuses écoles de l'empire Russe.

Il rejoint l'Armée rouge en 1918 ; au cours de la guerre civile, Danilov a combattu au sein des fronts du sud-ouest et de l'ouest.

Dans l'entre-deux-guerres, A.I. Danilov poursuit sa carrière jusqu'à atteindre le rang de chef d'état-major d'une division d'infanterie. Il est diplômé de la formation tactique d'infanterie pour améliorer les officiers de l'Armée Rouge "Shot" en 1924, puis de l'Académie militaire Frounzé en 1931, et enfin de l'académie de l'état-major général en 1939. En il est chef d'état-major, puis commandant du 49e Corps d'infanterie.

Il participe à la guerre soviéto-finlandaise de 1939 à 1940.

le A.I. Danilov est promu au grade de major général. En il devient commandant adjoint du district militaire spécial de Kiev, chargé de la défense.

Seconde Guerre mondialeModifier

Le Danilov est nommé chef d'état-major de la 21e Armee du font du sud-ouest, qui ne représente en fait que la partie de l'armée ayant réussi à s'échapper de l'encerclement de Kiev.

Bien que renforcée son armée doit faire face à la pression de la VI. Armee et tente en vain de défendre Kharkov puis de la reprendre lors de la contre-offensive d'hiver la ligne de front se stabilisant de fait aux alentours de Belgorod vers la mi-. La 21e armée participe à une nouvelle tentative, toujours infructueuse, en mai : la seconde bataille de Kharkov.

Le Danilov prend le commandement de la 21e Armée, qui faire face aux débuts l'offensive d'été allemande : une partie de ses troupes participent à la défense de Voronej avant que toute son armée ne soit obligée de battre en retraite derrière le Don, qu'elle réussit à franchir aux alentours de Pavlovsk[1], pour éviter l'encerclement.

À la suite de la dissolution du front du sud-ouest le , son armée est rattachée au front de Stalingrad. Elle protège la rive gauche de la boucle du Don, au nord de la 62e Armée qui barre la boucle et tente d'empêcher la VI. Armée d'atteindre Stalingrad. Alors que sa voisine, dans l'axe de progression allemand, est forcée de reculer, la 21e réussit à tenir deux têtes de pont sur la rive sud du Don. Une aux alentours de Kremenskaïa qu'elle réussit à conserver face à la VI. Armee aux alentours du . L'autre entre les villages Serafimovich et de Kletskaïa, sur les arrières allemands, qu'elle réussit à prendre aux troupes italiennes et qu'elle conserve malgré l'intervention de la 22. Panzerdivision. C'est de ces têtes de pont que partira la contre-attaque soviétique qui permettra l'encerclement des Allemands dans Stalingrad.

Le pour les préparatif de l'opération Uranus la 21e armée est rattachée au front du sud-ouest. Le Danilov devient chef d'état-major de la 5e armée blindée qui sera le fer de lance de la pince nord de l'opération Uranus.

Le la 5e armée blindée et refondue pour former la 12e Armée et affectée aux réserve de la Stavka. Le Danilov en prend le commandement.

En août, la 12e Armée est envoyée en premier échelon relever la 8e Armée de la garde sur les positions défensives qu'elle avait établies au nord Barvinkove (sur la tête de pont conservée sur la rive ouest du Donetz au sud d'Izioum).

Lors de l'offensive Donbass les troupes sous le commandement d'A.I. Danilov repoussent la I. Panzeramee et atteignent puis traversent le Dniepr au nord de Zaporojie et libèrent la ville.

Le A.I. Danilov est promu au grade de lieutenant général.

Le la 12e Armée est dissoute, le Danilov prend le commandement de la 17e Armée, stationnée sur le territoire de la République populaire mongole, le long de la frontière avec la Chine.

En août- durant la guerre soviéto-japonaise, la 17e Armée participe à l'offensive Khingan-Moukden au sein du front de Transbaïkalie.

Après guerreModifier

Après la guerre, Alexeï Danilov occupe différents postes dont responsable de l'académie militaire supérieure Vorochilov, commandant adjoint de la région militaire de Transcaucasie et conseiller militaire en chef de l'armée de la république populaire de Corée.

Il prendra sa retraite en 1968 et décède le à Moscou.

Notes et référencesModifier

  1. Jean Lopez p. 110