Alexandre Jollien

écrivain et philosophe suisse
Alexandre Jollien
Image dans Infobox.
Alexandre Jollien en 2010.
Biographie
Naissance
Nationalité
Domiciles
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions
Œuvres principales

Alexandre Jollien, né le à Sierre, est un philosophe et écrivain suisse.

BiographieModifier

Alexandre Jollien naît le à Sierre, dans le canton du Valais. Son père, Norbert, est chauffeur poids lourds ; sa mère, Louiselle, est sommelière[1].

À cause d'un étranglement par cordon ombilical, il naît infirme moteur cérébral[1]. De trois à vingt ans, il vit à Sierre dans une institution spécialisée pour personnes handicapées[2].

Il entre au Lycée-collège de la Planta à Sion en 1997 qui lui ouvre les portes de l’Université de Fribourg, où il obtient une licence en lettres au printemps 2004, puis une maîtrise en philosophie. Il étudie également le grec ancien au Trinity College de Dublin de 2001 à 2002[réf. nécessaire].

Vie privéeModifier

Il se marie en 2004 avec Corine, Suissesse rencontrée à Dublin en 2000 lors de son échange Erasmus. Ils ont trois enfants : Victorine, née en 2004, Augustin, en 2006, et Céleste, en 2011[1],[3].

De 2013 à 2016, il séjourne avec sa famille à Séoul[4], en Corée du Sud, pour se « refaire une santé » : il a en effet l'occasion d'y approfondir sa pratique du zen tout en se plaçant sous l'égide d'un maître et poursuit sa quête de connaissance des Évangiles[réf. nécessaire].

En , il affirme publiquement son homosexualité sur les réseaux sociaux[3], après avoir révélé en 2018 dans son ouvrage La sagesse espiègle sa dépendance à la cyberprostitution masculine[5],[6].

En juin 2022, il fait l'objet d'une plainte pour agression et exhibition sexuelles de la part d'un homme âgé de 20 ans au moment des faits. Il conteste fermement ces actes qui auraient été commis durant l'été 2015[7].

Son œuvre littéraireModifier

Son premier ouvrage, Éloge de la faiblesse, paru en 1999, a été accueilli par le prix Montyon 2000[8] de littérature et de philosophie. Il a été adapté et mis en scène en 2005 par Charles Tordjman[9], et en tournée en Suisse et en France jusqu'en 2007.

Cette même année 2007, il aide Bernard Campan à écrire le scénario de La Face cachée.

Son ouvrage Le Philosophe nu a reçu le Prix Psychologies-Fnac 2010[10].

Spécialiste de philosophie grecque[réf. nécessaire], il est également conférencier et intervient dans le cadre du rapport au handicap, comme dans une vidéo pour Pôle emploi en France[11].

Alexandre Jollien a reçu en 2000 le prix Mottart de l’Académie française pour l'ensemble de ses travaux et en 2010 le prix Pierre Simon « éthique et société » pour l'ensemble de son œuvre.

ŒuvreModifier

OuvragesModifier

- Prix Mottart 2000 de l’Académie française[1]
Livres audio

CinémaModifier

Il tourne avec Bernard Campan le film Presque (2022), dans lequel ils jouent tous les deux. Le film est sorti au Festival du film francophone d'Angoulême en août 2021[13].

Entretiens, vidéos et documentairesModifier

  • Post Scriptum, l'illusion de l'(A)normalité, Le Film, Un regard croisé entre Alexandre Jollien et Jean-Pierre Brouillaud un film de Julie-Anna Richard et de Jean-Cedric Rimaud, réalisé dans le cadre du Festival theplacetobe- Lyon, 2020.
  • Alexandre Jollien, la philosophie de la joie[14], entretiens avec Alexandre Jollien, commentaire de Bernard Campan, collection « La Voix au chapitre », éditions Textuels, Paris, 2008 - Un livre sonore, un CD audio (ISBN 978-2-84597-305-3)
  • Le bonheur d'Alexandre, documentaire de Joël Calmettes, Chiloé productions, 2006 - DVD de 85 minutes Contient aussi la conférence d'Alexandre Jollien « Les obstacles au bonheur » de 2004.
  • Entretien avec Boris Cyrulnik sur KTOTV en 2012[15]
  • De chaire et d'âme, rencontre avec Philippe Pozzo di Borgo : documentaire de Raphaëlle Aellig Régnier en 2012
  • Création le d'une chaîne Youtube où il offre tous les lundis des pharmacopées de quelques minutes. (20 pharmacopées au ) [16]

Adaptations théâtrales de ses œuvresModifier

  • Éloge de la faiblesse, adapté et mis en scène par Charles Tordjman[9], compagnie du Passage, Suisse. Tournée en Suisse et en France, de 2005 à 2007.
  • La Construction de soi, adaptation de Maryse Hache, mise en scène de Maryse Hache et Olivier Lacut, théâtre Les Déchargeurs[17], Paris, mars à .
  • Le métier d'homme, adapté et mis en scène par de Christophe Blangéro, théâtre La Genette Verte. Tournée en Lozère, 2013 et 2014

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Christophe Passer, « Alexandre Jollien est le Suisse de l'année », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne  , consulté le )
  2. Trois amis en quête de sagesse, Ed. L'Iconoclaste, 2016 p. 22
  3. a et b Grégoire Baur et Agathe Seppey, « Alexandre Jollien: «Je suis optimiste, on va expérimenter les bienfaits de la solidarité qui sauve» » [« Je rêve que toutes les minorités se rejoignent (titre de l'édition papier) »], Le Temps,‎ , p. 10-11 (lire en ligne  )
  4. « Voici bientôt trois mois que je vis à Séoul en famille. », extrait de son site, novembre 2013 ; et « Pharmacopée », no 60, extrait de son site.
  5. Lisbeth Koutchoumoff Arman, « Alexandre Jollien: «Je suis sorti de la dépendance affective» », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  6. Trinidad Barleycorn, «Tirer quelque chose de cette crise pour bâtir un monde meilleur», sur Blick, (consulté le )
  7. « Faits divers. Soupçons d'agression sexuelle : enquête ouverte contre le philosophe Alexandre Jollien », sur www.ledauphine.com (consulté le )
  8. « Discours sur les prix littéraires 2000 | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le )
  9. a et b La pièce, sur le site de la compagnie.
  10. Biographie, site Psychologies.com
  11. Vidéo - Assedic.fr (WMV)
  12. Fiche du livre audio et ses prix, sur le site Audiolib.
  13. (de) « Presque »  , sur www.cineimage.ch (consulté le )
  14. Le CD, sur le site de l'éditeur.
  15. https://www.youtube.com/watch?v=_X92-sShaEY
  16. https://www.youtube.com/channel/UCuHgjXTehMnga1hU3QEUhtg
  17. Article journal Le Figaro, du 31/03/2010.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier