Ouvrir le menu principal
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Alekseï Outchitel
Description de cette image, également commentée ci-après
Alekseï Outchitel en 2019.
Naissance (68 ans)
Leningrad (Union soviétique)
Nationalité Drapeau de Russie Russe
Profession Réalisateur, producteur
Films notables Le Journal de sa femme (en)

Alekseï Iefimovitch Outchitel (en russe : Алексей Ефимович Учитель), né à Leningrad (Union soviétique) le , est un producteur et réalisateur russe d'origine juive. Artiste du peuple de la Fédération de Russie en 2002.

BiographieModifier

Le père d'Alekseï, Iefim Outchitel (1913-1988), est un réalisateur et cameraman soviétique, artiste du peuple de l'URSS, récipiendaire du prix d’État de l'URSS.

Alekseï fait ses études à l'Institut national de la cinématographie dont il est diplômé en 1975. Sa carrière commence dans le studio des films documentaires de Leningrad. Il se démarque avec le film Rock sorti en 1988, une apologie du rock russe qui s'inscrit dans le contexte de la perestroïka[1]. Les critiques le comparent avec le documentaire de Juris Podnieks Est-il facile d'être jeune, car à travers l'histoire d'un genre musical il évoque toute une génération de Soviétiques qui cherchent leur place dans le monde qui change[2].

Sa société de production est fondée en 1990. En 1992, il revisite le thème de l'underground russe avec la suite du Rock intitulé Le Dernier Héros. Le titre fait référence à l'album éponyme de Viktor Tsoi, l'un des héros du premier volet.

À partir de 1995, Outchitel se tourne vers la fiction avec le film biographique Manie de Giselle, libre interprétation de l'histoire de la danseuse Olga Spessivtseva.

En 2010, le réalisateur préside le festival international de films documentaires, courts-métrages et de films d'animations Message To Man à Saint-Pétersbourg.

Filmographie partielleModifier

Comme réalisateurModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

Comme producteurModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Andrew Horton et Michael Brashinsky, The Zero Hour : Glasnost and Soviet Cinema in Transition, Princeton University Press, , 304 p. (ISBN 978-0-6910-1920-8, lire en ligne), p. 76
  2. (ru) "Советский Экран" №21'1988, « Рок со стороны. », sur nneformat.ru,‎ (consulté le 14 septembre 2015)
  3. « palmarès du 18e Festival du cinéma russe à Honfleur (2010) », sur kinoglaz.fr (consulté le 17 juillet 2016).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :