Albert Bataille

journaliste français

Albert Pierre Bataille, né le à Blois[1] et mort en , était un journaliste français qui porta le premier projet de création d'une école de journalisme.

Albert Bataille
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

BiographieModifier

Juriste et avocat de formation, d'abord éditeur de la revue Causes criminelles et mondaines (1881-1898), puis chroniqueur judiciaire au quotidien Le Figaro, Albert Bataille fut le premier président de l'Association de la presse judiciaire[2], fondée en 1887, haut lieu de rencontre entre magistrats et journalistes[3], un poste auquel lui a succédé Victor Taunay.

Tous deux furent parmi les instigateurs de la première organisation internationale de journalistes, le Bureau central des associations de presse, qui se crée en 1896[4].

Estimant que les journalistes avaient besoin d'un « bagage sérieux de connaissances et de solides garanties morales » [5] il tenta de créer une école de journalisme avec le soutien du directeur du quotidien Le Figaro, mais mourut en 1899[3] avant que le projet n’aboutisse. L'idée fut reprise par la romancière Dick May (1859-1925)[5] cofondatrice du "Collège libre des Sciences sociales", qui est la première à proposer la création d'une section de journalisme dans ce collège.

RéférencesModifier

  1. Archives de Paris, état-civil numérisé du 9e arrondissement, acte de mariage no 1185 du entre Albert Pierre Bataille, homme de lettres domicilié à Asnières, et Cécile Schaffer.
  2. Marc Martin, Médias et journalistes de la République, p.219 [1]
  3. a et b Les Cahiers du journalisme n o 17 – Été 2007 [2]
  4. Madeleine Rebérioux, Jaurès et les intellectuels, p.60 [3].
  5. a et b Vincent Goulet, « Dick May et la première école de journalisme en France. Entre réforme sociale et professionnalisation » [4]