Albert-Antoine Lambert

peintre français

Albert-Antoine Lambert est un peintre français né le à Paris, ville où il est mort le dans le 16e arrondissement[1].

Albert-Antoine Lambert
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Distinctions
Prix de Rome : 3e prix en 1880, 2e second grand prix en 1883

BiographieModifier

Albert-Antoine Lambert entre en 1872 à l'École des beaux-arts de Paris[2] où, présenté par Adolphe Yvon, il devient l'élève d'Alexandre Cabanel, Émile Bin et Fernand Cormon[3]. Il obtient le 2e second grand prix de Rome en 1883. Il étudie également le dessin auprès du sculpteur Justin-Marie Lequien.

Albert-Antoine Lambert vit dans le quartier de Montmartre[4] et est sociétaire du Salon des artistes français à partir de 1883[3]. Gérald Schurr entrevoit en lui un tempérament académique qui cependant « osa s'aventurer, à pas feutrés et timides, sur les sentiers de l'impressionnisme »[5].

Il œuvre entre 1905 et 1913, avec le sculpteur Henri Varenne et les peintres Raphaël Collin, Charles Mengin et Eugène Alluaud, aux travaux décoratifs de l'hôtel de préfecture de la Haute-Vienne à Limoges[6].

ExpositionsModifier

RécompensesModifier

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Portrait de l'acteur Léon Marais dans « Thermidor » de Victorien Sardou (1891), huile sur toile, Paris, musée Carnavalet.
Allemagne
France

Notes et référencesModifier

  1. Archives de Paris 16e, acte de décès no 1611, année 1925 (page 25/31)
  2. « Albert-Antoine Lambert », archives de l'École nationale supérieure des beaux-arts (en ligne sur la base Cat'zArts).
  3. a b c et d Dictionnaire Bénézit, tome 8, Gründ, 1999, p. 196.
  4. André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, Éditions André Roussard, 1999.
  5. Gérald Schurr, Le guidargus de la peinture, Les Éditions de l'Amateur, 1989.
  6. Monuments historiques, La préfecture de la Haute-Vienne.
  7. La Grande masse des beaux-arts, Les Prix de Rome 1864-1968.
  8. Eugène Véron, « Le Prix de Rome : jugement du 27 juillet 1883 », Courrier de l'art - Chronique hebdomadaire des ateliers, des musées, des expositions, des ventes publiques, des concours, des théâtres, 2 août 1883.
  9. Musée des beaux-arts de Dole, Albert-Antoine Lambert dans les collections.
  10. Les journées du patrimoine, fascicule-guide de visite de la Préfecture de la Haute-Vienne.
  11. École nationale supérieure des beaux-arts, Albert-Antoine Lambert dans les collections.
  12. .Musée Carnavalet, Albert-Antoine Lambert dans les collections
  13. Institut national d'histoire de l'art, La collection Alphonse de Rothschild, les œuvres perdues à Saint-Malo.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier