Alain Jonemann

personnalité politique française

Alain Jonemann
Fonctions
Député de la 5e circonscription des Yvelines
Successeur Jacques Myard
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Le Vésinet (Seine-et-Oise)
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Viêt Nam
Nationalité Française

Alain Jonemann, né le au Vésinet (Seine-et-Oise) et mort le en mer au Viêt Nam, est un homme politique français.

Il est le fils de Gaston Jonemann, conseiller municipal du Vésinet avant et après la Seconde Guerre Mondiale, président du Syndicat d'Initiative, qui joua un rôle déterminant dans le classement du Site du Vésinet en 1934 et l'élaboration du Plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension de 1937 qui a fixé les grandes règles d'Urbanisme du Vésinet, toujours en vigueur[réf. nécessaire].

L'espace culturel du Vésinet porte son nom[1].

BiographieModifier

SuccesseursModifier

Il a trois fils, en particulier :

  • Didier[2] , maire du Vésinet d'[3],[4] à , ayant été déclaré inéligible à la suite du rejet de son compte de mandat[5]
  • François, maire-adjoint du Vésinet depuis [6]

Détail des fonctions et des mandatsModifier

De 1963 à 1992, il est notamment[7] :

  • Maire du Vésinet (Yvelines) (1965-1995)
  • Président (1963-1967) puis président honoraire de la Chambre syndicale des transports de Paris
  • Vice-président (1960-1967) puis vice-président honoraire du Syndicat national des agents et courtiers fret aériens
  • Vice-président de la Fédération française des transitaires (1969-1975)
  • Premier vice-président de l'Union des maires des Yvelines (1983-1988) ;
  • Président de l'Union départementale des élus locaux des Yvelines (UDELY)[Quand ?] ;

Notes et référencesModifier

  1. Sébastien Birden, « La ville reprend le théâtre en main : La gestion de l'espace culturel Alain-Jonemann va officiellement revenir à la commune lors du prochain conseil municipal », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2019).
  2. Nathalie Perrier, « L'ombre d'Alain Jonemann plane sur les élections », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2019) « L'un fut, pendant vingt ans, de 1975 à 1995, maire adjoint d'Alain Jonemann. L'autre est son fils. En mars 2001, ces deux hommes qui se réclament du même héritage seront candidats aux municipales au Vésinet. Alors que le maire sortant (DVD), Alain Marie Foy, brigue un second mandat, Didier Jonemann se lance ces jours-ci sur les traces de son père, maire du Vésinet pendant trente ans (1965-1995) ».
  3. AFP, « Le candidat DVD emporte l'élection partielle du Vésinet : Cette élection municipale partielle fait suite à la démission de onze conseillers municipaux en février 2013 », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2019) « Le candidat DVD, Didier Jonemann, a remporté dimanche 21 avril l'élection municipale partielle du Vésinet, dans les Yvelines, avec 42,19 % des voix, face notamment au maire (UMP) sortant Philippe Bastard de Crisnay, arrivé en tête au premier tour, qui a obtenu 36,32 % des votes ».
  4. AFP, « Le candidat DVD élu maire du Vésinet : Le candidat DVD Didier Jonemann a remporté hier soir l'élection municipale partielle du Vésinet (Yvelines), avec 42,19% des voix, face notamment au maire (UMP) sortant Philippe Bastard de Crisnay, qui... », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2019).
  5. « Didier Jonemann (DVD) écarté de la scène politique », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2019).
  6. « François Jonemann remplace son frère au poste de premier adjoint », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2019) « Seul candidat au poste d'adjoint, François Jonemann, élu au terme d'un vote purement formel, s'est dit « très content » à la sortie du conseil avant de revenir sur la mésaventure de son cadet, assimilée à « un piège » par Marie-Aude Gattaz, élue d'opposition de droite ».
  7. Société d'histoire du Vésinet, page mentionnée en liens externes.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier