Ouvrir le menu principal

Agence des espaces verts de la région d'Île-de-France

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AEV.

Agence des espaces verts de la région d'Île-de-France
Logo de l'organisation
Situation
Région Île-de-France
Création 2 octobre 1976
Type Etablissement public à caractère administratif
Siège Cité régionale de l'environnement - Pantin (93)
Coordonnées 48° 53′ 48″ N, 2° 24′ 11″ E
Budget 27 M€ en investissement et
16 M€ en fonctionnement(2014)
Organisation
Effectifs 106 agents permanents (15 fév. 2018)
Présidente Anne Cabrit[1]
Directeur général Philippe Helleisen[2]
Organisations affiliées Région Île-de-France

Site web www.aev-iledefrance.fr

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Agence des espaces verts de la région d'Île-de-France

L’agence des espaces verts de la Région Île-de-France (AEV) est un établissement public à caractère administratif fondé le 2 octobre 1976. Créée dans le cadre de la loi sur la protection de la nature[3], elle est un outil essentiel de la politique régionale en matière de protection, d’aménagement et de gestion des espaces naturels (forêts, sites écologiques, espaces agricoles…).

Missions principalesModifier

L'Agence met en œuvre la politique du conseil régional d'Île-de-France dans le cadre du SDRIF régional. Elle poursuit à ce titre 5 missions principales :

  • Aménager le territoire d'Île-de-France
    Pour sauvegarder le patrimoine écologique de la région et améliorer le cadre de vie des Franciliens, l’AEV acquiert et met en valeur des forêts, sites écologiques, trames vertes… Elle œuvre également, aux côtés des collectivités territoriales, pour un retour de la nature en ville. Ce patrimoine régional comprend 14 188 hectares (2014), dont les deux tiers sont des bois et forêts, la surface restante représentant d'autres types d'espaces naturels à préserver, tels que landes, pelouses, zones humides et espaces agricoles. Les acquisitions foncières de l'AEV se font majoritairement à l'amiable, ou bien par expropriation dans le cadre d'une déclaration d'utilité publique (DUP), ou bien par exercice du droit de préemption. Ce dernier cas intervient notamment dans le cadre d'une convention avec la société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer) d'Île-de-France (celle-ci ayant un droit de préemption en cas de vente de terres agricoles) dont le but est de préserver l'activité agricole dans certaines zones menacées par l'urbanisation.
  • Ouvrir les forêts et les espaces naturels
    Lorsque cela est possible, l’AEV ouvre au public l’accès aux espaces naturels de proximité. Plus de 30 sites régionaux sont ainsi ouverts à la balade avec de nombreux parcours de promenade balisés.
  • Maintenir l'agriculture près des villes
    Pour lutter contre la pression urbaine et aider le secteur agricole à se développer, l’AEV pratique une veille foncière et acquiert, si nécessaire, des espaces agricoles dans la Ceinture verte (zone entre 10 et 30 km autour de Paris) Ces parcelles sont ensuite louées à des agriculteurs, notamment en bio.
  • Préserver la biodiversité
    Par le biais d’études et de modes de gestion écologiques, les agents de terrain de l’AEV assurent la protection de la faune et de la flore, la surveillance et l’entretien des propriétés régionales. L’Agence gère également 5 des 11 réserves naturelles régionales et 3 sites Natura 2000. Depuis 2014, l'AEV s'est également engagée dans une démarche de certification des forêts régionales qu'elle gère. Ainsi, leur totalité (40) est certifiée PEFC et 11 d'entre elles ont déjà été certifiées par le label international FSC (soit 40,5% de la surface forestière acquise), faisant de L'AEV le propriétaire de la plus grande surface publique certifiée FSC en France.
  • Sensibiliser à l'environnement
    Des sorties nature gratuites, animées par des spécialistes, sont proposées à tout public, chaque week-end, dans les espaces naturels régionaux.

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche sur Anne Cabrit », sur iledefrance.fr (consulté le 1er février 2019)
  2. « Philippe Helleisen est le nouveau Directeur Général de l’Agence des espaces verts », sur aev-iledefrance.fr, (consulté le 1er février 2019)
  3. « Loi n° 76-629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 23 décembre 2015)

Voir aussiModifier