Ouvrir le menu principal
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.
Al-Hafiz
Fonction
Calife fatimide
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Le CaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Enfant
Autres informations
Religions

`Abd al-Majîd Al-Hâfiz[1] (Ascalon, 1076 - Le Caire, 1149) est le 11e calife fatimide et 21e imam hafizi (en) de 1130 à 1149.

BiographieModifier

La prise du pouvoirModifier

Le calife fatimide Al-Âmir bi-Ahkâm Allah meurt en 1130, peut-être assassiné par les Nizârites. À ce moment-là, l'héritier désigné dès sa naissance, At-Tayyib n'a que huit mois. `Abd al-Majîd prend le pouvoir en tant que régent, officiellement dans l'attente de l'accouchement d'une épouse d'Al-Amîr encore enceinte. At-Tayyib disparaît sans qu'on sache quoi que ce soit sur son sort. Quelques jours après, `Abd al-Majîd est renversé par le vizir Al-Afdhal Kutayfât, fils d'Al-'Afdhal Shâhânshâh qui avait été vizir des deux califes précédents. Al-Afdhal Kutayfât tente alors d'imposer un retour au chiisme duodécimain. Al-Afdhal Kutayfât est détrôné en [2], `Abd al-Majîd reprend son poste de régent. En [3] il se proclame imam avec le titre califal d'Al-Hâfiz. C'est une rupture de la tradition ismaélienne qui veut que la succession se fasse en ligne directe masculine. Il en résulte un nouveau schisme dans la communauté ismaélienne. Certains reconnaissent Al-Hâfiz (Hafizzi) d'autres continuent de soutenir les droits d'At-Tayyib (Tayyibi). Les Tayyibi obtiennent quelques succès au Yémen[4].

Le règneModifier

Le pouvoir des Fatimides sous Al-Hâfiz était restreint à l'Égypte et à l'Arabie heureuse (le Yémen). Toutefois même dans cette zone, il était contesté. Les continuelles luttes pour le pouvoir et rivalités entre ministres, gouverneurs et généraux affaiblirent considérablement la capacité du royaume à résister à l'avancée des Croisés.

À sa mort en 1149, Az-Zafir lui a succédé.

NotesModifier

  1. En arabe : أبو الميمون "الحافظ لدين الله" عبد المجيد بن محمد بن المستنصر (Abū al-Maymūn al-Hāfiẓ li-Dīn Allāh ʿAbd al-Majīd ben Muḥammad al-Mustanṣir).
  2. muharram 566 A.H.
  3. rabi' ath-thani 526
  4. (en) « Isma'iliyya »

Liens externesModifier