Ouvrir le menu principal

Aknoul
ⴰⴽⵏⵓⵍ, أكنول
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Fès-Meknès
Province Taza
Démographie
Population 4 066 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 34° 38′ 59″ nord, 3° 52′ 00″ ouest
Altitude 955 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Aknoul

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Aknoul

Aknoul (en berbère : ⴰⴽⵏⵓⵍ ; en arabe : أكنول) est une ville située au nord-est du Maroc, dans le Rif centro-oriental. Elle est située dans la province de Taza, sur la route liant Taza à Nador. En berbère, les habitants d'Aknoul sont appelés les Ichaouiène (ⵉⵛⴰⵡⵉⵢⵏ).

Aknoul est située à proximité à 45 km de Midar, 60 km de Taza, 98 km de Al Hoceïma, 102 km de Guercif, 115 km de Nador et 235 km de Oujda.

L'aéroport le plus proche est l'aéroport Nador - Aroui à 95 km (Melilla à 135 km). Le port le plus proche est celui d'Al Hoceïma à 100 km, celui de Nador est à 120 km.

La ville compte également dans ses environs des petits villages tels que Douar Oulad Abdellah, Douar Bouysli, Douar Bouhdoud, Douar Oulad Taounza, Douar Ihamouten, Douar laâtamna, Douar Souyah, Had-el-jbarna, ou encore Douar Ouizeght (Dewwar Wizeɣt).

Aknoul est le fief de la tribu rifaine des Igzennayen.

Principales villes et villages :

HistoireModifier

Sous le protectorat français Aknoul était le chef-lieu du bureau des Affaires indigènes du Cercle du Haut M'Soun. Entre 1930 et 1940 le chef de ce bureau était le capitaine Charles Paul Vaugien. Son fils aîné, Paul Vaugien, a décrit Aknoul dans un roman policier publié en 1949. Son fils puiné, brièvement affecté à Aknoul en juin 1940, deviendra le général Jean Vaugien.

Pendant la guerre du Rif (1921-1926) les habitants des villages aux alentours d'Aknoul ont aidé les Ayt Waghirel. Petite ville (capitale de Gzenaya) connue dans l'histoire par la date du 2 octobre 1955 (déclenchement des opérations de guerre contre la colonisation). Un lycée portant ce nom (2 octobre 1955) se trouve dans cette ville. Les Français appelaient "Aknoul, Tizi oussli Boured" le triangle de la mort[réf. nécessaire]. Depuis les années 1970 les habitants de la ville et des villages environs émigrent en Europe et notamment aux Pays-Bas, mais aussi en Corse et dans le sud de la France.

DémographieModifier

 

Voir aussiModifier

SourcesModifier