Aimé Sulpice Victor Pelletier

général français

Aimé Sulpice Victor Pelletier
Aimé Sulpice Victor Pelletier

Naissance
Boury-en-Vexin (Oise)
Décès (à 40 ans)
bataille de Wachau (Drapeau de l'Autriche Autriche)
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 17931813
Distinctions Baron de l'Empire
Officier de la Légion d'honneur
Hommages Son nom est gravé sur l'Arc de triomphe de l'Étoile, 19e colonne.

Aimé Sulpice Victor Pelletier, baron de Montmarie, né le à Boury-en-Vexin (Oise) et mort le des suites des blessures reçues à la bataille de Wachau, est un général français du Premier Empire.

CarrièreModifier

Il entre en service le , comme sous-lieutenant au 17e bataillon de réquisition de Paris, et il passe lieutenant le . Le , il est incorporé comme simple cavalier au 3e régiment de dragons, et le il rejoint l'armée de Sambre-et-Meuse. Le , il devient adjoint aux adjudants-généraux de l'armée du Nord, et il est nommé sous-lieutenant au 3e régiment de dragons le .

De 1796 à 1798, il sert aux armées d'Italie et d'Helvétie. le , il embarque pour participer à l'expédition d'Égypte, et il reçoit son brevet de lieutenant le , celui de capitaine le , et celui de chef d'escadrons à la suite du 3e dragons le , commandant à cette date le corps des Mamelucks. Il devient chef d'escadrons titulaire le , au 19e régiment de dragons, et en 1803 et 1804, il est envoyé en Hanovre. Le , il est élevé au grade de major dans le 9e régiment de chasseurs à cheval, et entre 1805 et 1809, il est affecté aux armées d'Italie et de Naples.

Le , il est nommé colonel au 28e régiment de dragons[1], et en , il sert au sein de la division de dragons du général Pully[2]. Il est blessé d'un coup de sabre à la tête au passage du Piave le , et il est fait chevalier de la Couronne de fer le . Envoyé à l'armée d'Espagne en 1810, il est vainqueur des guérillas près de Cabeta fin .

En , il participe à la campagne de Russie au sein de la 3e division de cavalierie de la Grande Armée, et est blessé d'un coup de biscaïen au côté gauche à la bataille de la Moskowa le [3]. Il est promu général de brigade le , il commande la 2e brigade de la 1re division de cavalerie de la réserve[4] lorsqu'il a un pied emporté par un boulet le à la bataille de Wachau[3]. Il meurt des suites de cette blessure le [1].

DistinctionsModifier

Alors colonel, Aimé Pelletier est fait officier de la Légion d'honneur le [1]. Il était déjà membre de l'ordre depuis l'an XII[1].

Il est créé baron de l'Empire le [5].

Son nom est gravé sur l'Arc de triomphe de l'Étoile, côté est, 19e colonne.

FamilleModifier

Il est le frère cadet du général Louis François Élie Pelletier de Montmarie[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Son dossier de la Légion d'honneur », base Léonore, ministère français de la Culture
  2. (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Greenhill Books, (ISBN 1-85367-276-9), p. 300
  3. a b et c Jean Tulard (dir.), Dictionnaire Napoléon, vol. I-Z, Fayard, (ISBN 2-213-60485-1), p. 341
  4. Alain Pigeard, Dictionnaire de la Grande Armée, Tallandier, (ISBN 2-84734-009-2), p. 697
  5. Jean Tulard, Napoléon et la noblesse d'Empire, Tallandier, (ISBN 2-235-02302-9), p. 267
  • Georges Six, Dictionnaire biographique des généraux & amiraux français de la Révolution et de l'Empire (1792-1814), Paris : Librairie G. Saffroy, 1934, 2 vol., p. 221

SourcesModifier