Affaire des enfants volés sous la dictature argentine


L’affaire des enfants volés sous la dictature argentine est une affaire d’État argentine. Elle concerne la mise en place d'un « plan systématique » de vols de bébés d'opposants politiques à la dictature militaire en Argentine (1976-1983).

En , un procès jugea huit anciens responsables militaires coupables, dont les anciens dictateurs Jorge Rafael Videla et Reynaldo Bignone[1].

L'organisation des Grands-mères de la place de Mai évalue à au moins 500 le nombre de bébés volés puis adoptés sous une fausse identité sous la dictature[1].

À la fin du mois de , l'identité véritable de 127 personnes a été restituée[2],[3].

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier